30 ans déjà...

jeudi 9 octobre 2008 - 14:26 | Showbizz
Le 9 octobre 1978 mourrait l’un des plus grands noms de la chanson francophone : Jacques Brel. Pour « l’événement », la commune d’Atuona (Hiva Oa) était en fête pour le 30ème anniversaire de la mort du chanteur où il a passé ses dernières années dans cette île de l’archipel des Marquises. La veuve du chanteur, Thérèse Michielsen, (dit « Miche »), 81 ans a fait le déplacement et a été surprise par l’accueil : « Quand il est arrivé ici en bateau, il cherchait une île déserte où personne ne le connaissait et il a trouvé son île. ».

Une vente aux enchères a eu lieu mercredi (hier, ndlr) où un total de 95 lots (manuscrits de paroles de chansons, disques, photographies, guitares, enregistrements, affiches…) étaient proposés à la vente, et la plus grande a été un cahier à spirales contenant les paroles manuscrites de la chanson « Amsterdam » qui a été achetée par téléphone pour 108 750 euros, doublant son estimation initiale. A noter que la femme de Jacques Brel, Thérèse, a dénoncé cette vente. Interrogé sur France Info, elle a déclaré c’est un patrimoine, on ne vend pas. C’est dommage et un peu honteux.

Jacques Brel en quelques mots

Jacques Romain Georges Brel est né le 8 avril 1929 dans la commune bruxelloise de Schaerbeek. Peu intéressé par l’école, sauf par les cours de français, il joue des pièces de théâtre en amateur au sein de la Franche Cordée. Parallèlement, son père le fait entrer dans la cartonnerie familiale, mais il ne prend aucun plaisir pour ce métier… Jacques Brel pense alors à une reconversion : soit dans l’élevage de poule soit dans la chanson. Il choisit (heureusement) la deuxième option. Il passe alors ces journées à composer ses premières mélodies sur le piano familial, ou sur sa guitare. Très vite il va tenter sa chance dans des cabarets bruxellois.

En 1952, Jacques Brel fait ses débuts à La rose noire. Malgré les découragements de sa famille, il persévère et en 1953 il sort un 78 tours. Doucement, son nom commence à arriver aux oreilles des producteurs. Il enregistre un disque chez Philipps-Bruxelles. Jacques Brel quitte la Belgique pour s’installer à Paris. C’est alors que le producteur parisien Jacques Canetti l’auditionne en 1953 et lui conseille de participer au festival de Knokke-le-Zoute où il se classera dernier…. Parallèlement, sa famille lui coupe les vivres et des années de galère commencent. Il se retrouve sous les toits de l’hôtel Stevens à Pigalle et pour gagner un peu d’argent, il s’improvise professeur de guitare.

Malgré les difficultés, Jacques Brel s’accroche et le vent tourne lorsque Juliette Gréco crée sa chanson « Ca va (le diable) ». En Juillet 1954, il fait la première partie de Billy Eckstine et Damia à l’Olympia, à Paris. En 1955, il fait venir sa femme et ses enfants pour s’installer à Montreuil. Une fois sa famille à ses côtés, Jacques Brel se sent en confiance et les années de galère sont derrière lui. En 1955 son premier 33 tours sort. En septembre 1956, Jacques Brel connaît son premier succès « Quand on n’a que l’amour ». Le chanteur commence à trouver son public et rencontre à chacun de ses spectacles un succès fou. En septembre 1959, il sort un disque où figurent trois classiques : « Ne me quitte pas », « La valse à mille temps » et « Les Flamandes ». A la fin de l’année il est en tête d’affiche à Bobino !

Dans les années 1960, Jacques Brel multiplie les tournées à un rythme infernal : 250 à 300 galas par an. A chaque fin de concert, le public le rappel. Une tradition qu’il juge démagogique. En 1966, Jacques Brel décide d’abandonner sa carrière de chanteur. Il l’annoncera lors de ses adieux à l’Olympia le 1er Novembre. Mais c’est à Roubaix qu’il donnera son dernier récital, le 16 mai 1967.

Sa carrière de chanteur terminée, Jacques Brel ne reste pas pour autant inactif. Il s’essaye à une carrière dans le cinéma. D’abord en tant qu’acteur. Durant l’été 1967, il tourne dans son premier long-métrage Les Risques Du Métier d’André Cayatte. Il tourne également dans L'Emmerdeur d’Edouard Molinaro avec Lino Ventura en 1973, ce film sera son plus gros succès. Jacques Brel passe ensuite derrière la caméra, il réalisera deux films Franz et Le Far West qui est un échec.

Passionné de bateaux et d’avions, Jacques Brel décide à l’automne 1974 d’entreprendre la traversée de l’Atlantique en bateau. Mais les médecins lui pronostiquent un cancer des poumons. Il se retire alors aux Marquises pour y vivre ses dernières années. Jacques Brel meurt le 9 Octobre 1978 et est enterré le 14 octobre au cimetière d’Atuona aux Marquises, aux côtés de Paul Gauguin.

En décembre 2005, il est élu au rang de plus grand Belge de tous les temps par le public de la RTBF.

Le chanteur belge est mort le 9 octobre 1978 à l’âge de 49 ans suite d’un cancer des poumons. Ses plus grandes chansons (Ne me quittes pas, Amsterdam, Ces gens-là…) ont traversé les années et sont mondialement connues.

L.G. (Le 9 Octobre 2008 – avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter