4 mois, 3 semaines et 2 jours censuré !

Le film roumain 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours, qui vient de recevoir le Prix de l’Education nationale, fait déjà l’objet d’une censure !

Récompensé à Cannes 2007 par la Palme d’Or, 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours de Cristian Mungiu avait également reçu le prix de l’Education nationale. La particularité de ce prix ? Le film choisi fait l’objet d’un DVD pédagogique produit et diffusé dans les classes scolaires. 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours était donc plus qu’indiqué pour appuyer les enseignants : le film raconte la dure histoire d’une étudiante roumaine qui souhaite se faire avorter sous le régime de Ceausescu qui considère cet acte comme un crime.
Eh bien, malgré le prix et son avantage non négligeable, 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours ne sera pas diffusé dans les écoles !

La raison ? Les responsables de l’Etat - et particulièrement Madame la ministre Christine Boutin - ne trouveraient pas le film à leur goût… Selon un communiqué du directeur du cabinet de l’Education Nationale : « ce film présente d’incontestables qualités (…) cependant, après avoir constaté en personne la dureté délibérée de 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours (…) il n’apparaît pas souhaitable que ce film fasse l’objet d’un dvd (…) ».
Une triste façon de noyer le poisson…
M. Philippe Court ajoute à propos des futurs films primés : « Pour les années à venir, je vous remercie de bien vouloir veiller à ce que le jury du prix de l’Education nationale prenne en considération (…) leur adaptation à une diffusion auprès de l’ensemble des élèves de collèges et de lycées ».

Cette nouvelle suscite déjà des réactions d’indignation et de colère, entre autres de la Société des réalisateurs de Films (SRF) et Patrice Roturier (vice-président de l’université Rennes 2 et membre du jury de l’Education nationale au Festival de Cannes 2007). Ce dernier déclare : « A l’heure où la télévision officielle éduque les bons électeurs à l’aide de programmes voyeuristes qui se complaisent dans la médiocrité, la question de l’intime, traitée dans le plus grand respect des individus (…) ne serait pas pédagogique ! ».

Selon la SRF, cette mesure aurait été prise par le ministre « sous la pression du lobby anti-avortement » alors qu’il « apparaît plus que nécessaire que ce sujet douloureux derrière lequel se cachent tant de souffrances puisse faire l’objet de débats pédagogiques au sein des établissements ».

Une façon d’adoucir la décision d’un nouvel Etat français qui souhaite apparemment voyager outre-Atlantique plus souvent… Nouvelle remise en question du sigle français « Liberté » ?

H.B. (10 juillet 2007 - avec Le Film Français, Relaxnews, Le Ministère de l’Education nationale, Patrice Roturier)

=> Dernière Minute : suite aux vives contestations dûes à l'interdiction de projeter le film 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours dans les écoles, Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale semble être revenu sur sa décision. C'est lors d'une rencontre avec le Haut Conseil de l'Education que le ministre a pris la (nouvelle) décision de diffuser l'édition dvd du film "à destination des classes de collèges et lycées".

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter