Accueil très mitigé du nouveau Spielberg par les journalistes présents à Venise…

C’est avec son nouveau film Le Terminal que Steven Spielberg a ouvert le 61e FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINEMA DE VENISE, en compagnie de son acteur vedette Tom Hanks. Mais, malgré la présence des deux stars américaines, le film a reçu un accueil très mitigé de la presse internationale, qualifié même de "glacial" par le quotidien italien "Corriere della sera".

Malgré le peu d’applaudissement et les quelques sifflets qui ont suivi la projection réservée à la presse, le cinéaste a défendu son œuvre lors d’une conférence de presse donnée ce mercredi après-midi. Il a alors défini son film comme "un hommage à l'expérience éprouvée par tous les immigrés".

Espérons que la présence dans la salle du réalisateur et du comédien, accompagnés de leurs épouses, changera quelque peu la donne ce soir lors de la projection officielle. Celle-ci a lieu après la traditionnelle cérémonie d'ouverture, animée par l'actrice italienne Claudia Gerini, en présence d'un millier de privilégiés dans la "grande salle" du palais du cinéma.
Quoiqu’il en soit, la soirée se poursuivra pour les stars et quelques 900 invités triés sur le volet lors d’une somptueuse fête organisée en l'honneur du film à deux pas du palais sur la plage de l'Hôtel Excelsior, le palace mythique où descendent les stars.

Les choses sérieuses commencent elles dès jeudi avec la projection du premier film en lice pour le Lion d'Or, Delivery, du réalisateur grec Nikos Panayotopoulos.

=> Retrouvez toute l'actualité du 61e Festival International Du Cinema De Venise 2004

A.C. (1er septembre 2004 – Avec AFP)

Gratuit. Recevez l'essentiel de l'actualité Cinéma chaque semaine



Sélection d'articles sur le même thème :

Vos commentaires

 

    A la une