Affaire Taxi 2 : non-lieu pour Luc Besson

Le cinéaste Luc Besson a bénéficié d'un non-lieu dans l'affaire relative à la mort accidentelle d'un caméraman en 1999 sur le tournage du film Taxi 2, pour laquelle le célèbre chef-cascadeur Rémy Julienne a été renvoyé en correctionnelle. Luc Besson comparaissant lui en tant que producteur du film.
Ce caméraman de 41 ans, Alain Dutartre, était mort le 16 août 1999 des suites de ses blessures, après avoir été fauché par une voiture qui effectuait une cascade à l'aide d'un tremplin dans le 16e arrondissement de Paris. M. Julienne et Bernard Grenet, producteur exécutif dans la société de production de Luc Besson (Leeloo productions, devenue depuis Europa Corp), sont poursuivis pour "blessures et homicide involontaires" et pour différentes infractions au Code du travail, touchant à l'hygiène et à la sécurité, a précisé la même source.
Tout comme Luc Besson, le réalisateur du film Gérard Krawczyk et le producteur Thierry Guimard, ont également bénéficié d'un non-lieu. La production et le réalisateur ont toujours rejeté la responsabilité sur M. Julienne. Ce dernier soutient pour sa part que la sécurité au cours de telles cascades est l'affaire de la production. Cependant, dans un entretien à la presse quelques jours après les faits, Rémy Julienne, qui revendiquait "35 longues années d'expérience marquées entre autres par la supervision de six James Bond", s'estimait responsable du drame : "C'est moi, et personne d'autre, qui ai donné le feu vert avant que la voiture ne se lance sur le tremplin", expliquait-il.
Le procès devrait se tenir devant le tribunal correctionnel de Paris d'ici à la fin de l'année 2006.

A.C. (27 février 2006 - avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter