Agression de l'attachée de presse française du film Juifs et Arabes - Forget

L’attachée de presse française qui s’occupait du film Juifs Et Arabes - Forget Baghdad, qui sort aujourd’hui en salles, a été victime d’une agression lundi 29 septembre, alors qu’elle avait reçu plusieurs menaces.
Le film, réalisé par Samir, un cinéaste suisse d'origine irakienne, a déjà été projeté aux festivals de Locarno, de Jérusalem, de Tribeca à New York et aux Rencontres Internationales de Paris. Il est distribué en France par Eurozoom qui le sort dans trois salles (Les trois Luxembourg à Paris, le Jean Eustache à Peyssac, en Gironde, et le César de Marseille). Selon eux, cette agression est "manifestement liée à une mauvaise perception du film".
"Après avoir été l'objet de nombreuses menaces et insultes téléphoniques, l'attachée de presse a reçu deux coups de rasoir à la gorge",
portés par un homme qui lui a donné une enveloppe contenant une cassette du film, a expliqué Eurozoom en précisant que ses jours ne sont pas en danger.
"Pour nous, cette perception est totalement injustifiée et inacceptable, le propos du film étant au contraire fondé sur la tolérance et la compréhension entre les différentes cultures".
Juifs Et Arabes - Forget Baghdad, est "une réflexion sur la question de l'identité juive au travers du destin de quatre juifs communistes irakiens, tous aujourd'hui citoyens d'Israël."

A.C. (1er octobre 2003 – Avec l’AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter