Alien Covenant : la scène « gay » retirée du film en Chine

lundi 19 juin 2017 - 13:36 | Showbizz
Après avoir retiré quatorze minutes de Logan et huit de Resident Evil : Chapitre Final, la Chine s’est attaquée à Alien : Covenant, dernier film en date du réalisateur Ridley Scott. Une oeuvre dans laquelle Michael Fassbender incarne deux humanoïdes jumeaux dont les moeurs ont du être jugées trop osées par les censeurs du pays.


Attention : spoil !

Ce n’est autre que la scène gay d’Alien : Covenant qui a été coupée à l’occasion de sa sortie en Chine, retirant un passage de six minutes montrant Michael Fassbender dans un dialogue avec lui-même. Les deux robots que l’acteur incarne, David et Walter, échangent sur leurs capacités respectives et finissent leur conversation par un étrange baiser, qui sonne comme un au-revoir entre ces deux frères ennemis. Les cinéphiles et expatriés ont relevé l’absence de cette scène ainsi que d’autres passages du film lors de la projection Alien : Covenant en Chine. Des témoins, dont certains souhaitent rester anonymes, avouent sentir comme un « manque » dans cette séquence privée de son « gay-twist ».

Ce n’est pas la première fois que la Chine fait preuve d’intolérance concernant la représentation de relations amoureuses et/ou sexuelles entre deux personnages homosexuels. Le Secret De Brokeback Mountain, chef-d’oeuvre d’Ang Lee s’était ainsi vu interdire de projection sur le territoire, tandis que le dernier live-action Disney La Belle Et La Bête avait suscité bien des remous dans le pays, même si c’est bien la version originale du film qui avait été projetée en salles.

Que pensez-vous de cette décision ?

Camille Muller (Le 19 juin 2017)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Que le ministère de la culture chinoise décide de retirer cette scène, certes ce n'est pas choquant et c'est tout à son honneur. Ce qui dérange le plus pour les fans d'Alien dont je fais partie, ce sont ces histoires d'amour et de couples, en arrière plan, futiles et inutiles qui viennent perturber le synopsis déjà très vaseux. Ce qui compte dans un film comme Alien, c'est la montée crescendo d'une peur palpable avec son lot de suspenses, de jumps scares, d'actions et de sciences fictions bien menées. Ridley Scott dans cet Alien Covenant semble avoir raté le coche contrairement à Prometheus qui était plutôt réussi dans l'ensemble, espérons qu'il se rattrape dans le prochain opus.
0 0 Commenter
le 20 juin 2017 à 10:30

A lire sur le même sujet

Remonter