Almodovar en colère contre le Parti Populaire espagnol

Le cinéaste espagnol Pedro Almodovar, connu pour son côté provocateur et les sujets sulfureux qu’il met à l’honneur dans ses nombreux films, n’a pas hésité, lors d’une conférence de presse, à faire allusion à l’attentat survenu le 11 mars 2004 à Madrid et à manifester son mécontentement à l’encontre du gouvernement espagnol.

Mardi dernier, alors qu’il présentait aux journalistes son tout nouveau film, il a clairement exprimé sa satisfaction quant aux résultats des élections législatives qui ont vu le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol sortir victorieux. Il a d’ailleurs ajouté « Je suis très content de recommencer à vivre dans un pays solidaire et libre où la démocratie est de retour. Ce qui est dommage c’est que le prix à payer pour punir le Parti populaire ait été si élevé. »

Avec cette déclaration, il s’est attiré les foudres du Parti Populaire Espagnol, dont la réponse ne s’est pas faite attendre. Celui-ci a annoncé, hier, son intention de porter plainte contre le réalisateur pour « délit présumé d’injures et de calomnies ». Pedro Almodovar est également accusé d’être à l’origine des rumeurs qui ont circulé sur une tentative de coup d’état orchestré par le gouvernement espagnol la veille des élections ; ce que l’ensemble des partis politiques s’est bien évidemment empressé de démentir.

Côté cinéma, le réalisateur aura la chance de voir son dernier film, La Mauvaise Éducation (La Mala Educacion), faire l’ouverture du 57e festival de Cannes, le 12 mai prochain ; ce qui est une grande première pour une œuvre hispanique. Il traite cette fois encore d’un sujet délicat, celui du harcèlement moral et du chantage affectif exercés par des prêtres sur les élèves d’une école religieuse dans l’Espagne des années 60. Pour mettre en scène les deux jeunes garçons qui vont découvrir l’amour et la peur dans ce milieu peu propice, il avoue s’être inspiré sa propre vie mais n’affirme pas pour autant qu’il s’agit là d’un récit autobiographique.

J.B. (18 mars 2004 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter