American Horror Story : Les créateurs parlent de la série

À l'occasion de la sortie en DVD et Blu-Ray de la saison 1 d'American Horror Story, les créateurs du show horrifique, Ryan Murphy et Brad Falchuk (Glee, Nip Tuck), nous parlent de leur travail et de leur point de vue sur la série.


Jusqu’où pensez-vous aller ?

Ryan Murphy : Je ne sais pas. Quand nous écrivons, je n’ai jamais l’impression que les gens vont être flippés. Je ne me dis jamais cela. Ce qui sous-entend que je suis tordu et pervers, je ne sais pas. Peut-être. Je l’espère. Je veux dire par là que je n’ai pas tendance à être vite choqué. Peut-être qu’il me manque une case.

Brad Falchuk : Non. Ici, tout est question de divertissement. Dès le moment où vous commencez à vous demander, va-t-on trop loin, alors vous perdez votre enthousiasme.

Comment équilibrez-vous l’horreur et le drame familial ?

Ryan Murphy : J’ai toujours aimé les films d’horreur classiques des années 70 qui étaient très effrayants et qui jouaient sur l’émotion, pour moi American Horror Story est un peu à leur image. Nous essayons vraiment de rendre hommage à des grands réalisateurs comme Kubrick ou Nicolas Roeg qui ont travaillé ce genre. Nous étions également soucieux que le public s’intéresse aux personnages parce que si vous avez de l’empathie pour eux alors vous vous souciez davantage que leur vie soit mise en danger. Il y a plus de points d’accroche de cette façon.


Comment souhaitez-vous que les personnages évoluent ?

Brad Falchuk : Je pense que dans tout film de genre, il y a l’aspect propre au genre et l’aspect dramatique. Ça vaut pour les films de fantôme ou pour n’importe quel type de film d’horreur, l’idée étant de savoir comment ces deux aspects vont coïncider au mieux. Prenons l’exemple de Dylan qui commet l’erreur de tromper sa femme et qui persévère dans cette voie en mettant cette fille enceinte et le choix qu’il fait pour choisir sa maîtresse, c’est le genre de gros problème auquel on fait face dans notre vie. C’est le type d’erreur qui revient vous hanter, au sens figuré, mais que se passe-t-il si ça revient littéralement vous hanter ? Que se passe-t-il si cette fille se pointe devant votre porte d’entrée et qu’elle meurt avant de devenir un fantôme. Alors, l’erreur que vous avez faite revient vous hanter de différentes façons. L’idée c’était que ces choses se mélangent pour donner de la profondeur à l’histoire et qu’elle puisse être poussée à son paroxysme, maintenant cette fille vous poursuit et elle n’a plus peur de rien puisqu’elle est morte.

Avez-vous obtenu les acteurs dont vous rêviez ?

Ryan Murphy : Tous les acteurs faisaient partie de notre short-list, mais nous l’avons écrit pour Jessica. Connie était notre premier choix et aussi choquant que cela puisse paraître, elle nous a dit oui. Nous avons rencontré beaucoup de monde, mais Dylan s’est également immédiatement imposé dans le rôle. Nous avons ensuite fait passer des auditions à beaucoup de gamins, ça n’en finissait plus. Puis ce fut au tour des fantômes, les gens qui incarnent les créatures de la maison, la plupart d’entre eux sont simplement des gens avec qui nous avons toujours voulu travailler comme Denis O’Hare et Lily Rabe. Nous leur disions, « nous avons écrit cela pour toi, signe sur les pointillés » et ils n’avaient pas la moindre idée de ce dans quoi ils s’embarquaient. Mais si vous vous adressez à des acteurs avec de la passion, alors ils vous répondent.


Êtes-vous actuellement les producteurs les plus intrépides de la télévision ?

Ryan Murphy & Brad Falchuk : Oui.

Brad Falchuk : Nous l’espérons. Nous essayons en tout cas.

Ryan Murphy : Peureux ou courageux ? Je ne sais pas. Ce qu’il y a d’intéressant avec cette série c’est que nous savions exactement où nous allions quand nous avons conçu, scénarisé et écrit la première saison, rien ne nous a fait vaciller hors de notre but, donc si vous voulez appeler ça du courage.

Brad Falchuk : Je ne vois pas trop comment on peut se lancer dans cette aventure sans être intrépide. C’était la voie à suivre pour nous.


=> Toutes les infos sur American Horror Story

(24 Octobre 2012)

Gratuit. Recevez l'essentiel de l'actualité Cinéma chaque semaine



Sélection d'articles sur le même thème :

Vos commentaires

 

    A la une

    A la une actuellement