Ang Lee : L’or ne suffit pas à la censure Chinoise

Ang Lee (Raison Et Sentiments, Tigre Et Dragon), fraîchement récompensé du Lion d’or lors de la 64ème Mostra de Venise pour son film Lust, Caution, se retrouve confronté à la censure chinoise. Motif : des scènes sexuelles trop explicites.
D’une certaine façon, la juridiction américaine « relaie » elle aussi la censure, en interdisant le film aux moins de dix-sept ans, soit plus que la majorité aux Etats-Unis. Cela n’a rien d’étonnant compte tenu de la polémique survenue lors de la post-production de Le Secret De Brokeback Mountain du même cinéaste, récompensé en 2006 par l’Oscar du Meilleur réalisateur.

Ang Lee traite cette fois-ci dans Lust, Caution des relations sino-japonaises à travers une organisation étudiante, chargée d’orchestrer l’assassinat du chef des services secrets japonais en Chine, durant la IIème Guerre Mondiale. Tony Leung Chiu-wai (2046). Tang Wei campent les personnages principaux dans ce thriller historique situé à Shanghai.
Apparemment, Ang Lee aurait accepté d’élaguer 30 minutes de film, afin que Lust, Caution puisse être vu par les mineurs, et que cela n’entacherait pas « l’esprit du film ». Autant se consoler et se dire que les soubresauts de la censure ne gâcheront pas l’entrisme artistique …

O.C (Le 13 septembre 2007 – avec Relaxnews)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter