Angelina Jolie arnaquée de 2 000 euros lors d'un tournage à Budapest

mercredi 20 octobre 2010 - 12:15 | Showbizz
Un gardien d'immeuble hongrois a empoché quelque 2.000 euros pour la location d'un bâtiment à l'équipe de l'actrice américaine Angelina Jolie, sans informer les propriétaires des lieux, a indiqué un de ces derniers mercredi à l'AFP.

Angelina  Jolie


"Mon partenaire m'a appelé en me demandant si je savais qu'il y aurait un tournage dans notre immeuble", a raconté un des propriétaires du bâtiment en mauvais état dans le 7e arrondissement de Budapest.

"Tu ne devinera jamais: c'est Angelina Jolie! Et la meilleure, c'est que le gardien a donné le bâtiment pour une semaine pour 2.000 euros sans nous prévenir...", a ajouté le propriétaire, qui souhaite conserver l'anonymat.

"Il a cru que nous ne serions pas au courant du tournage, car nous allons rarement sur les lieux", a-t-il poursuivi.

L'actrice Angelina Jolie, qui réalise son premier film, tourne à Budapest certaines scènes se déroulant à Sarajevo.

Le tournage doit se poursuivre en Bosnie, où l'actrice a connu des difficultés à obtenir une autorisation de tourner, la permission étant accordée, puis annulée, avant d'être de nouveau accordée.

Le film porte, selon son synopsis, sur une histoire d'amour entre un Serbe et une musulmane au début de la guerre de Bosnie (1992-95) et l'influence du conflit sur leur relation.

L'actrice, qui ne joue pas dans son film, a loué une maison dans le quartier chic de Budapest. Son mari, l'acteur Brad Pitt, l'a accompagnée en Hongrie, ainsi que quatre de leurs enfants, qui fréquentent le lycée français de Budapest.

=> Toutes les infos sur Angelina Jolie

(20 octobre 2010)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter