Apprenez les métiers du cinéma avec 1000 Visages et CinéTalents 2013 !

mardi 4 décembre 2012 - 13:57 | Showbizz
Avis aux apprentis cinéastes et autres cinéphiles touche-à-tout !

L'association 1000 Visages ouvre son appel à candidatures à destination de jeunes issus de quartiers populaires (14 - 20 ans) pour ses stages CinéTalents 2013, afin de leur faire découvrir les métiers du cinéma et révéler leurs talents :

- Apprentissage des différents postes sur un tournage de film (scénariste, réalisateur, chef opérateur, ingénieur son, scripte, comédien…)
- Réalisation d’un court-métrage (15  à 30 min) avec une équipe d’intervenants professionnels

Dates prévisionnelles :
• 1er stage : 11 – 17 mars 2013 en Essonne
• Séjour Hors les Murs : 29 avril - 11 mai 2013
• 2ème stage : 15 – 28 juillet 2013 à Paris 13e
• 3ème stage : 26 – 31 août 2013 en Essonne

Pour postuler, les jeunes doivent :
- remplir le formulaire de candidature
- l'envoyer par mail à contact@1000visages.fr ou par courrier à : Association 1000 VISAGES, Service Vie Associative, Place René Coty 91170 Viry-Chatillon

A réception du dossier, les jeunes seront contactés pour un entretien individuel.

Apprenez les métiers du cinéma avec 1000 Visages et CinéTalents 2013 !


Un mot de l'Association 1000 Visages

"Les arts cinématographiques et audiovisuels de masse, en France, sont très loin d’incarner un modèle de diversité.
Sans aucune égalité des chances et réservé à  » l’élite « , les cercles culturels se replient sur eux-mêmes alors que les quartiers populaires renferment un réel vivier de compétences et de talents qui demeure encore invisible.
C’est à partir de ce constat que l’association 1000 Visages a vu le jour le 3 février 2006 créée par Eiji Ieno et Uda Benyamina.
Nous avons décidé ensemble d’agir plutôt que de rester passifs, portés par le désir d’insuffler une dynamique plus ouverte et plus démocratique au cinéma français afin qu’il soit représentatif des 1000 visages et des 1000 compétences de la France d’aujourd’hui, représentatif aussi de la richesse issue de toutes ses classes sociales.
Nous refusons qu’il demeure le véhicule implicite des stéréotypes et des stigmates plaqués sur la banlieue."

(4 Décembre 2012)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter