Arrietty chaparde votre lecteur (test DVD)

dimanche 2 octobre 2011 - 18:41 | Showbizz
Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au coeur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs. Arrietty connaît les règles : on n’emprunte discrètement que ce dont on a besoin. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolue d’être vus par les humains sous peine d’être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d’objets détournés. Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout sera différent.



Ghibli, un studio humaniste à l'écrasante excellence

Librement adapté de la saga littéraire (déjà portée sur petit et grand écrans) Les Chapardeurs de Mary Norton, Arrietty, Le Petit Monde Des Chapardeurs reprend les thèmes chers au studio à qui l'on doit Mon Voisin Totoro. Le film de Hiromasa Yonebayashi s'attache ainsi aux aventures d'une jeune fille courageuse (à l'instar de Princesse Mononoké, Le Voyage De Chihiro et autre Nausicaä De La Vallée Du Vent, pour ne citer que les plus connus), en proie à la menace de disparition de son "espèce". C'est sûr, on est en terrain connu. Choc des cultures, empathie, compassion, sauvegarde de la tradition et message écologique, tout y est. Même la signature de l'incontournable Hayao Miyazaki (aux commandes du scénario).

L'enchantement est-il au rendez-vous pour autant ? Oui et non. Si l'on ne peut que saluer et apprécier l'esthétique et l'animation de Arrietty, Le Petit Monde Des Chapardeurs (chapeau notamment au personnage de l'héroïne et au labyrinthe de la maison), sur le fond, en revanche, on reste sur sa faim. Passées la rencontre des deux protagonistes et l'évocation (un peu légère) de leurs errances et inquiétudes, le film – tout en survolant les dangers et les rapports aux autres personnages – s'embourbe doucement dans des rebondissements trop transparents pour provoquer un quelconque éveil soutenu de la part du spectateur. Du coup, on file vers un dénouement, mignon certes, mais deviné et attendu. Soyons justes, Arrietty, Le Petit Monde Des Chapardeurs demeure une œuvre de bonne facture, elle souffre juste du poids de l'excellence de sa famille. Pas facile de marcher dans les pas de Totoro.



Le DVD

Comme à l'accoutumée, on ne saurait que trop vous conseiller de vous procurer le Blu-Ray de Arrietty, Le Petit Monde Des Chapardeurs (et le lecteur qui va avec, si vous n'en possédez pas encore) tant le DVD du film risque de vous sembler maigrichon. En effet, si le DVD se borne à présenter le film de Hiromasa Yonebayashi accompagné de quelques bandes-annonces ou spots TV ainsi que le clip de la chanson d’Arietty interprétée par Cécile Corbel, la galette HD, elle, vous proposera une réelle découverte des coulisses du long-métrage du Studio Ghibli. Croyez-nous, entre les entretiens avec Hiromasa Yonebayashi et le mythique Hayao Miyazaki, le travail de comparaison du film avec le story-board et la possibilité de consulter le script original japonais, vous aurez de quoi faire !

=> Toutes les infos sur Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Eléonore Guerra (2 Octobre 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter