Artillerie lourde pour Astérix aux jeux olympiques...

A la veille de la sortie du troisième opus des aventures du mini gaulois peroxydé, une chose semble certaine : l’écurie de Thomas Langmann et Frédéric Forestier a vu les choses en très, très grand. Doté d'un budget tout bêtement pharaonique de 78 millions d'euros (Darfour quoi ? Emmaüs qui ?) Astérix troisième du nom battra également le record de la sortie en salles la plus massive en France, en
s'offrant la bagatelle de 1 088 écrans… Certains ne se doutaient même pas qu’il en eût existé autant sur le territoire.

Astérix Aux Jeux Olympiques file ainsi une claque au petit binoclard Harry Potter Et La Chambre Des Secrets (ancien détenteur du record avec 1 007 copies en 2002) et autres hobbits en taxi (Le Seigneur Des Anneaux : Le Retour Du Roi 972 écrans et Taxi 3 969). Et pif, paf, pouf prend ça dans les dents c’est moi qui ferai le plus d’entrées !

Ah ben oui, parce qu’il ne faut pas se leurrer : qui dit grosse sortie, dit, bien entendu, gros résultats au box-office. Et quand on sait que la Langman team vise un minimum de 15 millions d’entrées… Ô surprise !

On ne peut certes pas lutter contre les lois du marché, telles sont les règles du jeu. Et pourtant… pourtant on a déjà mal au cœur en imaginant la rouste que va se prendre le reste des sorties de cette semaine (et probablement de celles à venir). Le nombre d’écrans n’étant – en effet – pas extensible, voici les distributeurs obligés de déshabiller Paul pour dérouler le tapis rouge à Obélix.

Vive la diversité !

E.G. (Le 29 Janvier 2008 – Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter