Banlieues : le cinéma se mobilise...

Après quatorze nuits de violence partout en France, le cinéma se mobilise. A l'initiative du réalisateur Djamel Bensalah, de toute l'équipe du film et de la société Gaumont, les lundi 14 et mardi 15 novembre, les recettes du film Il Était Une Fois Dans L'Oued seront intégralement reversées aux différents fonds d'aide destinés aux communes et aux personnes victimes des violences urbaines des derniers jours.

Posant un regard nouveau sur l'Algérie, le réalisateur de Le Ciel, Les Oiseaux Et Ta Mere nous conte à travers ce film l'histoire de deux gamins de la cité qui débarquent au bled, l'un blond et blanc pour y devenir musulman, l'autre pour y rencontrer sa future épouse lors d'un mariage forcé. Troisième long métrage du réalisateur, Il Était Une Fois Dans L'Oued, avant même d'être une comédie, est un film social, drôle et qui aborde avec sourire et fraternité les problèmes d'intégration si douloureux aujourd'hui.

Actuellement visible dans près de 200 salles. Dans chacune des 200 salles diffusant le film, à toutes les séances, et pour chaque ticket vendu, la part du distributeur et du producteur sera entièrement reversée à une association ou à un fond d'Aide Sociale œuvrant pour les victimes des récentes émeutes.

Lors des avant-premières, l'équipe était déjà venue à la rencontre du public de Rosny, Saint Denis, Quai d'Ivry et Bel Epine. Elle se déplacera à nouveau lundi et mardi, en région parisienne et à travers la France, pour saluer tous ceux qui, comme elle, souhaitent être solidaires des personnes sinistrées.

A.M. (10 novembre 2005)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter