Blanche Neige se prend pour Jeanne d'Arc (Test DVD)

Il serait logique de penser, à juste titre, "encore une adaptation du conte de Grimm", dont la dernière en date était celle (ratée) de Tarsem Singh, avec Julia Roberts et Lily Colins.
Sauf que pour Blanche Neige Et Le Chasseur, Rupert Sanders, jusqu'à présent inconnu au bataillon, a osé s'aventurer là où aucun autre réalisateur n'était jamais allé. De même, il n'était pas chose aisée de proposer (enfin) une version originale du célèbre conte, maintes fois adapté, et dont la plus connue demeure encore aujourd'hui celle de Walt Disney, sortie en 1937.

Blanche Neige et le chasseur


Si on retrouve dans le film tous les éléments principaux du conte (la pomme, le miroir, le chasseur, les nains et la méchante reine), Rupert Sanders a offert à l'héroïne une toute nouvelle image, à mille lieues de la Blanche-Neige imaginée par Disney.
Ici, elle ne porte pas (vraiment) de robe, monte à cheval comme un homme, se bat et mène sa propre armée au combat. En fait, elle ressemble plus à Jeanne d'Arc qu'à une princesse empotée de conte de fées.
L'univers est quant à lui assez semblable au conte, puisqu'il regroupe les deux mondes totalement opposés : la forêt maléfique, ensorcelée par la méchante Reine, et l'univers féerique dans lequel évoluent les nains.
La dimension épique, très Seigneur des anneaux, trouve bien sa place et la bataille du prologue est assez remarquablement exécutée, avec notamment de très beaux plans en slow motion. Les effets spéciaux sortent également du lot, avec une mention spéciale au traitement du visage de Charlize Theron qui vieillit et se flétrit à vue d'oeil.

Blanche Neige et le chasseur


Côté casting, Rupert Sanders n'a par contre pas trop pris de risque puisqu'il a offert le rôle de l'héroïne à la belle Kristen Stewart, mondialement connue pour son rôle de Bella Swan dans Twilight. La jeune actrice, très crédible dans son rôle de guerrière, nous démontre encore une fois, l'étendue de sa palette de jeu.
Mais celle qui a l'habitude de crever l'écran se fait cette fois-ci reléguer au second plan par la très charismatique Charlize Theron, époustouflante dans son rôle de la méchante reine Ravenna qui insuffle une dimension angoissante au film.
"Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film" disait Alfred Hitchcock. Voilà une phrase qui est capable de résumer tout le film, car c'est finalement elle, Charlize Theron, qui porte le film et nous permet de ne pas trouver le temps (trop) long.

Toute la difficulté était en effet bien là : pouvoir garder le spectateur attentif pendant plus de deux heures. Mission à moitié accomplie pour le réalisateur, car arrivé à mi-film, on commence un peu à décrocher, la faute à un manque d'enjeux narratifs (même si on connaît l'histoire, on aimerait être un peu surpris), voire à des raccourcis paresseux (tout semble trop à la portée de l'héroïne et le Bien finit par triompher sur le Mal) alors qu'on aurait aimé passer un peu plus de temps du côté obscur. On ne s'attache pas non plus aux personnages, qui, traités de manière assez artificielle, ne nous embarquent pas avec eux dans leur quête.
Le problème du film est finalement un peu le même que pour le Alice au pays des merveilles de Tim Burton qui avait, à l'époque, également choisi l'option de l'héroïne guerrière.
Il n'y a pas suffisamment d'enjeux pour que le spectateur ait réellement envie de se laisser entraîner dans la quête de l'héroïne, jamais confrontée à des péripéties capables de la détourner de son objectif.
Tous les ingrédients étaient pourtant réunis. Dommage.



Le DVD

Les bonus DVD ne contiennent malheureusement que le strict minimum. Un court reportage sur les huit acteurs qui jouent les nains (dont Ray Winstone, Bob Hoskins, Brian Gleeson, Eddie Marsan, Ian Mcshane ou Nick Frost) et les techniques mises au point pour les faire apparaître petits à l'écran, ainsi que les commentaires du réalisateur et des techniciens. Décevant. Préférez donc (si vous le pouvez) l'édition Blu-Ray.

=> Toutes les infos sur Blanche-neige Et Le Chasseur

Chloé Valmary (24 Octobre 2012)

Gratuit. Recevez l'essentiel de l'actualité Cinéma chaque semaine



Sélection d'articles sur le même thème :

Vos commentaires

 

    A la une

    A la une actuellement