Box-office US : Aaaah… Les joies du camping avec Robin Williams !

Petit week-end pour les cinémas américains puisque, après les envolées de ces dernières semaines, les recettes semblent être revenues à une moyenne plus raisonnable (environ 102 millions de dollars de recettes), mais tout de même en hausse par rapport à l’an dernier.

Hasard amusant du calendrier : Comme Franck Dubosc, qui a triomphalement débarqué sur les écrans français, mercredi dernier, grâce à la comédie Camping de Fabien Onteniente, Robin Williams a opéré le meilleur démarrage dans les salles US ce week-end avec Rv (« Camping car ») de Barry Sonnenfeld. Ce récit loufoque des vacances d’une famille américaine déjantée a su attirer son public puisque le film totalise 16,4 millions de dollars de recettes.
Aaaah… l’odeur des mashmallows grillés autour d’un feu de camp…

Ceux qui ne voulaient pas se bidonner en regardant Robin Williams péter les plombs ont pu se plonger dans le drame Vol 93. Le film très attendu de Paul Greengrass (La Mort Dans La Peau) retrace la révolte héroïque des passagers du dernier avion détourné par les auteurs des attentats du 11 septembre 2001 et qui s’était écrasé dans un champs, en Pennsylvanie. Même si elle prend la deuxième place du box-office, cette reconstitution a, bizarrement, moyennement profité du patriotisme « post – 11 septembre », peut-être parce que le film était consacré au tristement moins connu des quatre avions – kamikazes.
La sortie prochaine de World Trade Center d’Oliver Stone (avec Nicolas Cage et Maggie Gyllenhaal) n’en devient que plus intrigante…

Au troisième rang, on découvre Stick It des Studios Disney, énième film sur l’importance de l’amitié et de la loyauté. Cette comédie « gymnaste » de Jessica Bendinger, avec Jeff Bridges et Missy Peregrym, totalise 10,8 millions de dollars de recettes pour son premier week-end en salles.

Derrière ces trois entrées, on retrouve un classement identique par rapport à la semaine dernière avec le même tiercé « trouille – rire – suspense » (Silent Hill, Scary Movie 4 et The Sentinel), certes quelque peu malmené.

On retiendra surtout deux petits malheureux aux quatrième et cinquième places du box-office US hebdomadaire : Christophe Gans et David Zucker. Le triste Silent Hill perd plus de 50 % de son total recettes pour sa deuxième semaine d’exploitation (mauvais bouche-à-oreille ?), alors que la mauvaise blague Scary Movie 4 continue de se prendre des claques, le film perdant encore près de 60 % de ses entrées en troisième semaine (concept archi-usé ?).


E.G. ( 2 mai 2006 – Avec The Hollywood Reporter)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter