Box-office US : Tom Cruise débarque timidement sur les écrans américains !

Mini douche froide pour Tom Cruise en ce long week-end du Memorial Day puisque, même si le très attendu Mission Impossible 3 de J.j. Abrams s’est placé en tête du box-office nord-américain dès sa sortie, ses recettes sont en retrait par rapport aux récents longs-métrages avec l’acteur en vedette.
Avec 47,7 millions de dollars de recettes, le troisième opus des aventures pyrotechniques de l’agent Ethan Hunt réalise certes le deuxième meilleur démarrage de l’année (derrière L'âge De Glace 2), mais reste largement en retrait de La Guerre Des Mondes de Steven Spielberg (64,8 millions) ou de Mission Impossible 2 de John Woo (57,8 millions) qui se jouait pourtant dans 400 salles de moins.

Malgré un budget de 165 millions de dollars et la présence de Philip Seymour Hoffman (fraîchement oscarisé), certains observateurs d’Hollywood avanceraient que le cirque médiatique orchestré par Tommy aurait eu des effets néfastes sur les résultats au box-office. Il semblerait que sauter sur le canapé de l’émission d’Oprah Winfrey comme un ado de 12 ans et harceler la terre entière au sujet de l’amour passionnel qu’il porte à Katie Holmes - entre deux publicités pour l’Eglise de Scientologie – n’aurait pas été très bénéfique à la carrière de Tom Cruise.
Même si, avec près de 50 millions de dollars de recettes, on ne peut pas réellement parler de contre-performance, la déception est certaine compte tenu de la côte commerciale de l’acteur.
L’excellente équipe de J.j. Abrams (Lost : Les Disparus) compte à présent sur le bouche-à-oreille et les critiques positives autour du film.
Aller Tommy…Suri un peu, c’est pas si grave…

Loin derrière Mission Impossible 3, on retrouve Robin Williams dans Rv de Barry Sonnenfeld. La comédie loufoque relatant les vacances d’une famille américaine déjantée plante sa tente sur la deuxième marche du podium et totalise 11 milions de dollars de recettes pour son deuxième week-end en salles.

A la troisième place, on découvre le film d’horreur An American Haunting de Courtney Solomon, un drame tiré d’un fait-divers réel du XIXème siècle avec Sissy Spacek et Donald Sutherland. Ce thriller autour d’un « esprit frappeur » réalise un démarrage discret avec 5,78 millions de dollars de recettes.
La comédie « gymnaste » de Jessica Bendinger, Stick It des Studios Disney, descend au quatrième rang du box-office et enregistre encore 5,48 millions de dollars de recettes, tandis que Vol 93 de Paul Greengrass - sur un des épisodes des attentats du 11 septembre 2001 – est déjà rétrogradé à la cinquième place (seulement 5,35 millions de dollars de recettes) pour sa deuxième semaine sur les écrans. Une vraie déception…

E.G. ( 9 mai 2006 – Avec AFP et The Hollywood Reporter)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter