Bras de fer entre Sony et Time Warner...

Le studio hollywoodien Metro-Goldwyn-Mayer est en vente. Une concurrence sévère se met en place pour acquérir cette belle part du gâteau, appât certain et symbole florissant du cinéma américain.




Les studios du cinéma Metro-Goldwyn-Mayer excitent la compétition...
Fameux pour ses locaux et son catalogue de films contenant environ 4200 titres, MGM ne s’est pourtant pas relevé faute de bénéfice depuis 2000. Coriace et compliqué qu’est le « cruel » milieu des affaires, « vendre boutique » est irrémédiable même si le chiffre d’affaires du groupe a tout de même progressé de 52% en quatre ans.
Une décision difficile mais qu’il a fallu largement considéré. Ainsi, 3 repreneurs potentiels chicanent pleinement pour cette opportunité.

Les potentiels repreneurs
En premier lieu, Sony propose 5 millions de dollars pour l’opération, mais le groupe japonais a du mal à boucler le financement de l’opération (avec la collaboration de Texas Pacific Group, Providence Equity Partners et Credit Suisse First Boston). Dès lors l’accord ne peut être immédiatement concluant.

En second rang, Le numéro un mondial des médias Time Warner est aussi sur le gros coup, intéressé par la portée stratégique de cette possible acquisition. Bizarrement leur offre, actuellement élevée à 4.7 milliards de dollars, reste inférieure à Sony. Une proposition qui pourrait bien évoluer, si l’on suit l’engouement de Time Warner pour le studio de cinéma et la volonté de réussite sur le marché des acquisitions. Une manière de se relever : l’échec de leur fusion avec le portail d’accès à l’Internet AOL il y a trois ans les a pris à la gorge…

Enfi, en troisième place, NBC- Universal, filiale de Général Electric, reste mystérieuse quant à son offre mais est présente dans la compétition.

N.F.(02 juillet 2004)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter