Bruits de couloirs… Bruits de croisette : Tous les potins cannois !!!

Comme chaque jour, rendez-vous avec les petites indiscrétions cannoises… Potins de stars ou histoires insolites de festivaliers… Voici un petit tour d’horizon de tout ce qui se dit & de tout ce que l’on voit autour des marches.

Malaise au palais !
Un festivalier a dû être évacué du Palais jeudi dernier après un malaise en plein projection du film roumain 4 Mois, 3 Semaines Et 2 Jours… Les images parfois insoutenables de ce drame sur l’avortement illégal en Roumanie dans les années 80 ont provoqué cet évanouissement…
Chaque cru cannois a son lot d’images chocs qui affectent particulièrement certain(e)s festivalier(e)s non averti(e)s. On se souvient notamment d’un nombre impressionnant de malaises lors de la projection officielle d’Irréversible de Gaspard Noé en 2002.

Gérard Depardieu remonte la Croisette…
Cette année plus que jamais, le festival rend de nombreux hommages, parmi lesquels celui qui sera rendu lundi à Maurice Pialat avec la projection du film Maurice Pialat, L’amour Existe. A cette occasion, le comédien Gérard Depardieu remontera la Croisette accompagné de Frédéric Auburtin.

Sophie Marceau et son "amour platonique" pour Cannes
L'actrice est venue à Cannes présenter, hors toute sélection, son deuxième film en tant que réalisatrice, La disparue de Deauville, qui sort mercredi sur les écrans. Pas de montée des marches donc pour le film de la belle… Et oui messieurs, désolée mais pas de sein de Sophie ni de Sophie déjantant sur la scène du palais en une de la presse cette année ! A la place des malheurs de Sophie, il faudra vous contenter d’une Sophie faisant bien sagement la promotion de son long-métrage…. Enfin sage, c’est vite dit : "Cannes, c'est pour moi un amour platonique, il n'y a jamais eu l'acte si j'ose dire, je n'ai jamais été jugée ici ni comme actrice ni comme metteur en scène, je viens comme ça, regarder avec mes grands yeux", a confié la réalisatrice à l’AFP. "A Cannes, il y a les choisis, les malheureux, les stars, des gens qui vont vendre leur scénario à la sauvette, cela représente vraiment tout ce qu'est le cinéma".

Paris Dernière sait faire la fête… Et devient Cannes dernière !
La star hollywoodienne n'est pas l'ingrédient indispensable d'une fête cannoise réussie : sans "carré VIP" ni vigiles nerveux, la fête est nettement plus folle. La "party" donnée dans la nuit de vendredi à samedi par "Paris Dernière", l'émission de Xavier de Moulins dont la caméra subjective scrute les nuits parisiennes sur la chaîne Paris Première, l'a prouvé : jusqu'à l'aube, 800 invités se sont succédé à la villa Murano, à la sortie de Cannes, à l'invitation de Thierry Ardisson, créateur de l'émission.
Le "dance floor" en verre, posé sur la piscine, n'a pas désempli, d'autant que Béatrice Ardisson, aux platines, n'a laissé aucun répit aux happy few. Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l'Audiovisuel, Didier Quillot, président de Lagardère Active Médias, Thomas Valentin, vice-président du directoire du groupe M6, le chanteur Dany Brillant, l'humoriste Jean-marie Bigard qui s'est improvisé barman, les producteurs Tarek ben Amar et Thomas Langman, la milliardaire américaine Ivana Trump, le top-model Audrey Marnay, mais aussi Pierre Lescure et Hervé Chabalier, étaient présents.

Vous étiez de la partie ? Vous vous verrez sûrement sur Paris-Première le 25 mai ) 22h25 où les meilleurs moments de la soirée seront diffusés à l'occasion d'un "Paris Dernière" rebaptisé "Cannes Dernière" de 52 minutes… Et j’espère bien vous y voir cher internaute cannois !

Amélie Chauvet (Cannes, le 19 mai – Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter