Burlesque et espionnage au programme d'Entrevues

jeudi 27 novembre 2008 - 12:21 | Showbizz
Des espions sont à Belfort depuis mercredi ! En effet, la thématique « Cinéma et histoire : profession espion » a démarré en beauté avec la diffusion de trois grands films : L'Espion Qui Venait Du Froid de Martin Ritt, Triple Agent d’Eric Rohmer et Charade de Stanley Donen. Avec ces colloques, nous plongeons au cœur d’une profession qui a fait rêver – et continue de faire rêver – plus d’un James Bond en herbe : l’espionnage. La thématique se poursuit jusqu’aujourd’hui avec la projection de trois autres films : Les Espions de Henri-georges Clouzot, Marthe Richard Au Service De La France de Raymond Bernard et L'Affaire Cicéron de Joseph L. Mankiewicz.
Agent secret ou espion, voici un secteur d’activité qui a créé un genre cinématographique à part entière, le film d’espionnage, et qui méritait une thématique en bonne et due forme. Et voilà qui est fait !

Mais la journée de mercredi a d’abord commencé avec une séance burlesque. Au programme : Charlot Fait Une Cure du grand Charlie Chaplin, The Mystery Of The Leaping Fish de John Emerson et Oeil Pour Oeil de James W. Horne et Leo Mc Carey qui met en scène l’un des duos les plus célèbres du cinéma burlesque : Laurel et Hardy. Des rires se sont fait entendre dans la salle obscure où étaient diffusés ces trois courts-métrages muets en noir et blanc. Car Charlot se montrait facétieux, Coke Enniday se piquait chaque fois que Popeye aurait pris des épinards et Laurel et Hardy allaient toujours plus loin dans « l’œil pour œil, dent pour dent ».

Bref, que des grands moments de cinéma !

=> Toutes les infos sur Entrevues, Festival du Film de Belfort 2008

Caroline Carbel-Fortunée (Belfort, le 27 novembre 2008)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter