Ca sent mauvais à Hollywood !

La grève des scénaristes c’est trois mois de menaces, trois mois de colère des faiseurs d’histoires pour un impact qui commence à se faire lourdement sentir.

Une fois la cérémonie des Golden Globes annulée c’est maintenant la très probable hypothèse du licenciement qui hante les têtes hollywoodiennes.

Deux grands studios l’ont d’ailleurs confirmé : si l’agence Film L.A. annonce que 62 feuilletons ont été annulés faute de scénario avec un impact direct de 160 millions de dollars par semaine, la Warner Bros quant à elle a prévenu un peu plus de 1000 employés du danger qu’ils encourent.

Désormais, plus rien n’est sür pour les Oscars du 24 février…

M.V (le 11 janvier 2008 – avec AFP).

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter