Captain America : le héros kitsch qui dépote ! (Test Blu-Ray)

lundi 19 décembre 2011 - 17:01 | Showbizz
Durant la Seconde Guerre Mondiale, le jeune Steve Rogers (Chris Evans) ne rêve que d’une chose : servir pour son pays dans les forces de l’armée américaine.

Mais le physique du jeune homme ne correspond malheureusement pas à ses ambitions. En effet, frêle et de petite taille, il ne rentre jamais dans les critères de sélection. Sans jamais se laisser abattre, Rogers affronte avec courage son destin et continue de tenter sa chance (on sait jamais, sur un malentendu…), jusqu’au jour où le professeur Eskrine (Stanley Tucci) le choisi pour participer à un programme scientifique expérimental qui fera de lui un super soldat.

Une fois la mission accomplie, il ne lui reste plus qu’à botter le derrière du grand méchant Schmidt, plus communément appelé "Le Crâne Rouge", dont l’aspiration est de conquérir le Monde (Ah Ah Ah Ah !).

Un Captain ultra-balèze

Ce retour aux sources de la franchise Marvel permettra aux fans de (re)découvrir le tout premier Avenger sous les traits de Chris Evans, en attendant le gros mix cinématographique de 2012, The Avengers. Costaud, beau et intelligent, que demander de plus à ce héros qui sort du lot, puisque ici son seul pouvoir est d’être vraiment très très fort ? On aimerait répondre à cette question : pas-trop-de-cliché-s’il-vous-plaît. Désolé pour vous mais des clichés chauvinistes et pro américains Captain America : First Avenger en regorge ! Cependant, si cela peut vous rassurer, ceux-ci sont totalement assumés et par conséquent tournés en dérision, ce qui rend – si vous le percevez bien sûr, le film plutôt savoureux en ce qui concerne son versant auto dérisoire – et si vous ne le percevez pas, un film plutôt... cucu.


Mais trêve de plaisanteries, Captain America : First Avenger ne se résume pas à un concentré de muscles, de course à la gloire et d’humour bien senti. C’est aussi une œuvre témoignant des exploits techniques du cinéma moderne. Pour l’illustrer, il suffit de voir avec quel réalisme les professionnels des effets spéciaux sont parvenu à transformer le corps athlétique et gonflé de Chris Evans en un petit être squelettique à qui on aurait peur ne serait-ce que de donner une pichnette sans courir le risque de lui briser les os. Tout ceci sans compter les innombrables scènes d’action plus impressionnantes les unes des autres et le jeu, souvent plus fin qu’on ne le croit, des autres comédiens principaux Tommy Lee Jones, Hugo Weaving, Hayley Atwell, Stanley Tucci et Dominic Cooper, qui forment à eux seules une belle brochette de « super » protagonistes.

Des suppléments à foison

Une grande partie de l’intérêt de Captain America : First Avenger réside dans le fait que le super héros annonce l’arrivée de la « descendance » sous la forme de Iron Man, Thor, Hulk et autres exemplaires excentriques. Alors pas étonnant que l’on découvre dans les suppléments du Blu-Ray (attention je précise bien BLU-RAY) la bande-annonce de The Avengers ainsi qu’un lien direct avec son poteau Thor à travers un petit court-métrage dans lequel l’agent Phil Coulson (que l’on voit dans chaque chapitre cinématographique centré sur les héros de Marvel), sur son chemin pour récupérer le marteau du colosse, s’arrête brièvement dans une station service… ce qui se passe après, je vous laisse le découvrir.


Puis, on nous laisse nous intéresser au personnage central avec un documentaire sur les origines de Captain America : First Avenger, sur son costume et les combattants de son époque. Ne serait limite plus à évoquer, la présence de bandes-annonces, making-of et autres commentaires audio qui, ici, semble coulée de source.

Un VRAI beau cadeau à offrir pour Noël donc, si vous n’avez pas peur de devenir accro à la saga des super-héros Marvel ! Alors ? Vous attendez quoi ?


=> Toutes les infos sur Captain America

Audrey Soto (19 Décembre 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter