Carancho : arnaques et carambolages à Buenos Aires

lundi 17 mai 2010 - 18:15 | Showbizz
Avec Carancho, projeté lundi en compétition dans la catégorie Un Certain Regard, le réalisateur argentin Pablo Trapero revient à Cannes avec une histoire sur le commerce de la détresse humaine à Buenos Aires. Le Carancho (rapace), c'est Sosa, un avocat spécialisé dans les accidents de la circulation. Et dans un pays où le sport national semble être de griller les feux rouges et où les accidents font 8.000 morts et 120.000 blessés chaque année, ce commerce s'avère très lucratif. Pas pour ses clients, toutefois.


Le cabinet qui l'emploie, où se croisent victimes, voyous et policiers véreux, s'arrange pour toucher la plus grande part du pactole soutiré aux assurances. Une nuit, sur les lieux d'un accident, Sosa, toujours en quête d'un pigeon à plumer, rencontre Lujan, une jeune urgentiste qui cumule les heures de travail pour se faire embaucher.

Pour tenir, la jeune femme se drogue à coups d'injections et de pilules. Les deux acteurs principaux, Ricardo Darin et Martina Gusman, la Leonora de Trapero, présenté à Cannes dans la catégorie Un certain regard en 2008, donnent remarquablement chair à ces deux êtres blessés par la vie, las mais désireux d'y croire encore.

Hormis le personnel médical, tous les personnages qui naviguent autour du couple sont antipathiques: le commissaire de police est malhonnête, le directeur de l'hôpital un vendu, le patron de Sosa cupide et violent... Ce portrait noir d'une certaine société qui court après l'argent est tourné dans un Buenos Aires sombre, filmé principalement de nuit et dont on n'aperçoit jamais le ciel. La caméra se cantonne à l'asphalte, théâtre des drames de la route, aux centres médicaux et hôpitaux, lieux de souffrance où le personnel débordé soigne à la chaîne.

La scène finale, attendue et manichéenne, laisse un goût d'inachevé.

=> Toutes les infos sur Carancho
=> Toutes les infos sur Cannes 2010

(18 mai 2010)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter