Catherine Zeta-Jones traitée pour des troubles maniaco-dépressifs

jeudi 14 avril 2011 - 00:53 | Showbizz
L'actrice britannique Catherine Zeta-jones, affectée par la lutte contre le cancer de son mari Michael Douglas, a suivi un traitement contre la maniaco-dépression, a annoncé mercredi sa représentante.

Catherine  Zeta-Jones


"Après le stress de l'année passée, Catherine a décidé de faire un bref séjour dans un établissement spécialisé pour traiter ses troubles maniaco-dépressifs", a déclaré Cece Yorke, représentante de l'actrice, dans un communiqué envoyé à l'AFP. "Elle va très bien et est impatiente de commencer à travailler, cette semaine, sur ses deux prochains films", a-t-elle ajouté.

Le syndrome maniaco-dépressif, encore appelé désordre bipolaire, est un trouble de l'humeur caractérisé par des épisodes alternant euphorie et dépression.

Agée de 41 ans, Catherine Zeta-jones a dû faire face en 2010 au combat -- finalement victorieux -- de son mari, l'acteur américain Michael Douglas, contre un cancer de la gorge.

Lauréate en 2003 de l'Oscar du meilleur second rôle pour sa prestation dans Chicago de Rob Marshall, Catherine Zeta-jones a fait l'essentiel de sa carrière à Hollywood, où elle notamment joué dans Traffic, Ocean'S Twelve et dans Le Masque De Zorro.

Son dernier film, Mon Baby-sitter de Bart Freundlich, est sorti en France en novembre 2010. Elle sera au générique des prochains films de son compatriote Stephen Frears, Lay The Favorite, et de l'Italien Gabriele Muccino (qui avait signé Juste Un Baiser en 2002).

=> Toutes les infos sur Catherine Zeta-Jones

(14 Avril 2011 - AFP)

© 2011 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter