Centième lauréat pour la Fondation Gan

Jean-Pierre Jeunet, Régis Warnier, Nicolas Philibert…Tant de noms que la fondation Gan a aidé au cours de leur carrière. Lundi soir, les "anciens", Claudia Cardinale, Agnès Varda, François Cluzet, et bien d’autres, se sont réunisà l'Institut du monde arabe à Paris, pour fêter le centième lauréat de l’organisme, devenu, depuis sa création en 1987, l'un des principaux partenaires privés du cinéma français.

L’occasion d’une jolie photo de famille autour des maîtres de cérémonies, Irène Jacob et Serge Toubiana, et la possibilité pour le réalisateur Costa Gavras, préoccupé par la protection du patrimoine cinématographique mondial, d’appeler à la mobilisation de fonds pour la restauration de films.

Grâce au soutien de la Fondation, de nombreux chefs-d'œuvre du cinéma muet ont déjà pu être redécouverts, plusieurs dizaines de jeunes cinéastes ont pu tourner et sortir en salle leur premier film grâce à une aide financière à la production. Parmi eux, Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro avec Delicatessen, Erik Zonka avec La Vie Rêvée Des Anges ou encore Eric Valli pour Himalaya.

Partenaire de nombreux festivals et rétrospectives, elle-même organisatrice de festivals, la Fondation Gan est devenue, selon les mots du directeur de Groupama, Jean Azéma, "un véritable label de qualité", ayant véritablement "permis d’accompagner un désir de cinéma".

A.M. (4 juin 2003)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter