Charlie Sheen aurait menacé de tuer sa femme

mardi 29 décembre 2009 - 20:45 | Showbizz
Ca se complique pour Charlie Sheen. Le comédien, arrêté vendredi dans le Colorado pour "violences conjugales", aurait mis un couteau sous la gorge de sa femme et menacé de la tuer, selon un document de police publié mardi dans la presse... La dispute entre Charlie Sheen et sa femme, Brooke Mueller, survenue le jour de Noël dans leur maison d'Aspen, aurait éclaté suite aux menaces de la jeune femme de demander le divorce et la garde de leurs enfants.

"Brooke Mueller a déclaré que Carlos Irwin Estevez (nom de naissance de Charlie Sheen) était furieux ; il a saisi Mueller à la gorge en la bloquant sur le lit", selon le rapport de police.

Charlie Sheen

La femme de l'acteur de Platoon ou Wall Street a ajouté que Charlie Sheen avait ensuite sorti un couteau, lui avait mis sous la gorge et lui avait dit : "Tu peux avoir peur. Si tu dis quoi que ce soit à quiconque, je te tuerai. Je connais d'anciens policiers qui feraient le boulot sans laisser de traces". Le rapport précise également que Brooke Mueller présentait des traces rouges à la gorge, provoquées selon elles par son mari. De son côté, l'acteur a admis posséder un couteau et l'a montré à la police, mais il n'a pas corroboré les déclarations de sa femme.

Pour rappel, Charlie Sheen, avait été arrêté vendredi pour de présumées violences conjugales, puis libéré après avoir versé une caution de 8.500 dollars. Il a été cité à comparaître devant un juge le 8 février prochain au tribunal du comté de Pitkin.

=> Toutes les infos sur Charlie Sheen

A.V. (29 décembre 2009, avec AFP)


© 2009 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter