Charlie Sheen plaide coupable d'avoir frappé sa femme

mardi 3 août 2010 - 02:30 | Showbizz
L'acteur américain Charlie Sheen a plaidé coupable dans une affaire de violence conjugale mais échappera à la prison grâce à un accord avec le bureau du procureur, a annoncé lundi son avocat.
Charlie Sheen, 44 ans, avait déjà été condamné à 30 jours de prison après avoir plaidé coupable à Aspen (Colorado, ouest), pour une altercation survenue le jour de Noël dans cette station de sports d'hiver, et au cours de laquelle il aurait mis un couteau sous la gorge de sa femme Brooke Mueller.

Charlie Sheen

La peine s'est finalement transformée en 30 jours dans un centre de désintoxication huppé situé à Malibu, a deux pas de sa résidence californienne.

Mais, croit savoir le site TMZ spécialisé dans la vie des célébrités, comme l'acteur y a déjà passé plus d'un mois au début de l'année, il pourra n'y faire une apparition que de "quelques secondes".

Charlie Sheen devra aussi passer 30 jours en liberté surveillée et subir 36 heures de conseil pour apprendre à gérer son agressivité.

Son avocat, Yale Galanter, a indiqué à la presse que la star des films Platoon et Wall Street serait en mesure de retrouver le plateau de tournage du film Two And A Half Men mardi. "Il a hâte d'en avoir fini avec sa condamnation et que sa période de liberté surveillée s'achève", a déclaré l'avocat.

Après plusieurs entorses à la loi dans les années 1990 pour des affaires de drogue, de violences conjugales et de prostitution, Charlie Sheen est désormais l'un des acteurs de télévision les mieux payés grâce aux séries Mon Oncle Charlie et Spin City.

En 1997, l'acteur était passé devant la justice pour avoir attaqué sa petite amie chez lui, en Californie. Il a aussi été accusé d'avoir agressé son ex-femme, l'actrice Denise Richards, ancienne James Bond girl.

=> Toutes les infos sur Charlie Sheen

(03 août 2010)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter