Chloé, un film hautement désirable (Test DVD)

lundi 12 juillet 2010 - 10:47 | Showbizz
Ce qui est incroyable avec une histoire, ce n’est pas la-dite narration en elle-même qui peut être vue et revue, mais le talent et le charisme qu’on peut y mettre à vous la raconter, à vous la décrire, à vous la faire aimer et surtout à vous l’imprimer dans votre mémoire. Chloé d’Atom Egoyan s’inspire sans aucun doute de Nathalie... d’Anne Fontaine. Remake inutile ? Loin de là…


Au petit jeu de la vérité, de la passion obsessionnelle, de la trahison du mensonge, de la manipulation et du triangle amoureux, Atom Egoyan nous enivrait déjà (Exotica, La Vérité Nue). Ses envers du décor nous dirigent d’emblée vers le raffinement, la subtilité, l’ironie (du sort), et ses langoureuses attentes/étreintes amoureuses. Son casting n’est pas non plus pour déplaire. Liam Neeson est un homme marié professeur de musique de son état, qui cache dans sa pudeur un besoin de plaire évident. Sa femme (Julianne Moore), divinement sublimissime, gynécologue le jour, voit l’orgasme comme une simple succession de contractions des muscles et s’adonne à un jeu pervers en engageant une très jeune call-girl (Amanda Seyfried) pour au moins savoir où, quand et comment son bien aimé la tromperait. De quoi croire avoir le contrôle en maîtrisant la trahison. Bien joué ?

A trop jouer, dans la cour des grands, on se demande souvent qui va perdre. Chloé ne dresse pas seulement un drame psychologique sur les incessantes tergiversations de l’amour, l’inévitable rupture, l’usure ou la solitude. Il est plus que ça. Atom Egoyan réussit, par ses dialogues et accoups de suspens à en faire un thriller sensuel et terriblement érotique. Ces jeux d’adultes sont particulièrement dangereux et répondent souvent à l’adage : Tel est pris celui qui croyait prendre.


Le couple menacé, que reste-t-il de la progéniture ? L’adolescent qui voit les auteurs de ses jours se déchirer tente l’interaction. Mais il n’en est rien. Le fils a les mêmes problèmes que ses parents et ne pense aussi qu’à ça. Comme tout le monde et le reste de l’humanité.

S’il existe les préliminaires, jouons aussi aux prolongations. Le DVD offre un making-of réalisé par Joanne Belluco, plusieurs interviews (Atom Egoyan, Amanda Seyfried et Julianne Moore), scènes coupées, fins alternatives, galeries photos et « Un Jour à Toronto » réalisé par Alain Mazars, lieu du tournage de Chloé.

Au blu-ray on ajoute 1h30 de film « Le mystère Egoyan » réalisé par Alain Mazars et N.t. Binh.

Se l’offrir est à coup sûr une pulsion non regrettable.

DVD et Blu-ray disponibles à la vente dès le 13 juillet 2010.

Chloé Cerroni (12 juillet 2010)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter