Cinq offres de reprise pour Les Cahiers du Cinéma

mercredi 8 octobre 2008 - 11:17 | Showbizz
Cinq candidats sont en lice pour racheter la part majoritaire du Monde dans le capital des Cahiers du Cinéma, parmi lesquels Les Inrockuptibles, mais pas le projet de reprise interne porté par Emmanuel Burdeau et Thierry Lounas, selon un document dont l'AFP a obtenu copie mardi.

Dans un courriel transmis à ses adhérents, la gérante de la Société civile des amis des cahiers, Claudine Paquot, indique avoir reçu du Monde une liste de cinq candidats à la reprise de sa part dans Les Editions de l'Etoile (société éditrice des Cahiers).

Après analyse des différentes propositions, Le Monde communiquera à la Société des amis des cahiers (actionnaire minoritaire) son choix et " le contenu de la proposition retenue ", " dans la première dizaine d'octobre ", précise Mme Paquot dans ce courriel. Le comité représentant la Société des amis des cahiers sera ensuite " appelé à formuler un avis en vue d'un consensus ", précise-t-elle.

Interrogé par l'AFP, le directoire du Monde a précisé que cette date n'avait toutefois " rien d'officiel ni de définitif, le dossier étant toujours à l'étude ".

Selon le courriel, les candidats sont : la société de production Why Not de Pascal Caucheteux, associée à Jean-martial Lefranc (Financière de Loisirs) ; Les éditions indépendantes, qui éditent l'hebdomadaire Les Inrockuptibles ; AKN Productions d'Alain Kruger, ancien directeur de Première ; la société Talma (dirigée par Serge Hayat) associée à Albertine Productions (Mathieu Tarot) et l'éditeur britannique Phaidon (dirigé par Richard Schlagman).

En revanche, le projet interne élaboré par Emmanuel Burdeau, rédacteur en chef des Cahiers, et Thierry Lounas, membre du comité de rédaction, ne figure pas parmi les candidats.

Dans un courriel transmis à la rédaction, dont l'AFP a obtenu copie, MM. Burdeau et Lounas indiquent que l'investisseur avec lequel ils s'étaient associés pour financer le projet, Thierry Wilhelm, " a choisi de ne pas remettre d'offre dans les délais impartis ".

" M. Wilhelm était en effet persuadé que Le Monde tiendrait compte du caractère à la fois logique et particulier de notre candidature et reviendrait vers lui à la mi-septembre pour poursuivre la discussion engagée pendant l'été. Il ne souhaitait pas avant cela remettre l'offre que nous avions rédigée avec lui. (...) Les jours ont passé, Le Monde n'a pas repris directement contact avec lui, et désormais il est trop tard ", expliquent-ils.

Le projet de MM. Burdeau et Lounas avait reçu un soutien interne largement médiatisé. Mi-juillet, 20 rédacteurs actuels et 26 ex-collaborateurs, dont Jean Douchet, membre du conseil éditorial de la revue, et les cinéastes Claude Chabrol et Barbet Schroeder, avaient publié une tribune de soutien dans le quotidien Libération.

(Le 8 Octobre 2008 - AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter