Coup de gueule des cinémas indépendants le jour des César

200 cinémas indépendants suspendront leurs séances du vendredi 22 février, ou la remplaceront par une soirée-débat. Ils réclament le « maintien d’une politique publique de soutien à l’ensemble des cinémas et à l’ensemble de la filière », et choisissent le soir de la cérémonie des César pour marquer le coup.

Ils craignent notamment une baisse des crédits alloués par les Drac (Direction régional à l’action culturelle) à l’action culturelle cinématographique et audiovisuelle, estimant que les petits festivals régionaux perdent peu à peu leur soutien.

Ils critiquent aussi la politique mener par les massifs multiplexes, qui les écrasent à coup d’attaques juridiques ou médiatiques. Après l’apparition des cartes illimitées, l’arrivée nouvelle du numérique pourrait encore bouleverser le champ de l’exploitation cinématographique. Le terme « cinéma à plusieurs vitesses » a ainsi été mentionné.

Une réaction sans doute aussi violente que la pression que subissent ces cinémas indépendants depuis plusieurs années. Aujourd’hui, pour rassembler il leur faut diversifier les propositions (ciné concert ; débat en présence de l’équipe du film ; etc…).

Est-ce que l’information sera relayée aux César ? La réponse ce soir.

F.B. (Le 22 Février 2008 avec AFP).

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter