Cowboys & Envahisseurs : le bon, la brute et l'alien (Test Blu-Ray)

mercredi 18 janvier 2012 - 15:56 | Showbizz
Il y a une centaine d’années au Nouveau-Mexique, Jake Lonergan se réveille au beau milieu du désert sans la moindre idée de qui il est et de ce qui a bien pu l’y amener. Non seulement souffrant de cette amnésie totale, il découvre accroché autour de son avant-bras un étrange bracelet métallique. Quelques temps plus tard, Lonergan débarque dans une petite ville isolée et, après avoir fait une entrée remarquée, subit avec les habitants une étrange attaque menée par des vaisseaux spatiaux. Le bracelet qu’il porte se révèle alors sur le moment, une parfaite arme de défense contre ces étranges bolides.

Nombreux sont ceux qui souhaitent découvrir d’où viennent ces objets et qui les manipules, et surtout récupérer la majorité des habitants qui furent enlevés durant l’attaque. Mais pour Jake Lonergan il s’agit avant tout de découvrir la vérité sur lui-même. Débute alors un périple rempli de danger et un combat auquel ils étaient loin d’êtres préparés…

Quand le mélange ne prend pas

Rien qu’a la lecture du titre, on s’était dit qu’il allait falloir beaucoup de talent et pas mal de culot pour réaliser un tel projet. Dommage que ce soit le culot qui l’ait emporté… Car, si sur le papier, la version originale dessinée par Scott Mitchell Rosenberg fonctionne, on ne peut pas en dire autant du Cowboys & Envahisseurs de John Favreau.


Si le réalisateur de la franchise Iron Man est aller au bout de l’idée tout en la combinant à des effets visuels spectaculaires, le scénario quant à lui pêche un peu (bien que pas moins de six scénaristes s’étaient associés pour en faire un blockbuster digne de ce nom). Malheureusement, on ne peut pas se défaire du sentiment qu’il a été plus –si ce n’est tout – donné dans les effets visuels et beaucoup moins dans l’écriture. En effet, tout comme l’association cowboys-aliens, l’alchimie ente Daniel Craig et Harrison Ford est aussi palpable qu’une goûte d’eau, noyée sous une couche d’explosions, de combats au fusil et de cascades impressionnantes. Allons-y franco, les deux stars seraient remplacées par des acteurs inconnus, on n’y verrait que du feu ! Au final, cette histoire, comme au Père Noël, on a du mal a y croire, même si on en a très envie.


Pour être bref, Cowboys & Envahisseurs se résume à des décors déshydratés, des acteurs qui ont de la gueule mais n’en font pas grand chose, des extra-terrestres très méchants qui font honneur aux clichés avec leurs expériences sur les êtres humains, tout ça bien en ordre... peut-être un peu trop ! Heureusement que d’autres aspects apportent un plus indéniable à la qualité du film, puisqu’il s’annonce tout de même comme un choc visuel dans lequel les aliens arrivent encore à nous faire frissonner de peur et où les scènes d’action sont tout simplement sublimes. À voir au moins pour passer un bon moment en s’en mettant plein les mirettes !

La réussite visuelle mise en valeur

Quitte à être fier du travail technique de Cowboys & Envahisseurs, autant le spécifier à travers les bonus de la version blu-ray qui forment à eux seuls une véritable mise en lumière de l’impressionnante entreprise technique mise en œuvre par les responsables des effets spéciaux. Interview du réalisateur, commentaires et making-of devraient ravir les amoureux du "cinéma spectacle".


=> Toutes les infos sur Cowboys & Envahisseurs

Audrey Soto (18 Janvier 2012)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter