Cruel dilemme pour Sam Raimi

Entre Spider-man 4 et The Hobbit, Sam Raimi devra peut-être choisir. Le réalisateur des précédents opus de Spider-man a rencontré le président de Sony Production, Matt Tolmach, afin de discuter des conséquences pour Spider-man 4 si Sam Raimi acceptait de tourner The Hobbit. Dans la mesure, où il serait difficile pour lui de mener de front deux grosses super-productions, l’un des projets resterait sans réalisateur.

The Hobbit, qui est l’adaptation du préquelle de Tolkien Bilbo le Hobbit, a déjà subi l’abandon de Peter Jackson initialement prévu pour ce film. Des problèmes juridiques entre le réalisateur du Seigneur Des Anneaux et Bob Shaye, dirigeant de New Line, ont fini par convaincre la société détentrice des droits du livre de choisir un successeur. Le problème est que les fans de Tolkien imaginent difficilement quelqu’un d’autre pour adapter cet univers.
Et ils ne sont pas les seuls à ne pas vouloir du départ de Peter Jackson : Ian Mckellen (Gandalf) et Andy Serkis (Gollum) ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne signeraient pas pour le préquelle sans la présence du réalisateur néo-zélandais.

Les choses sont mal amorcées aussi du côté de Spider-man 4 en cas de départ de Sam Raimi. Kirsten Dunst, l’héroïne de la saga, a déclaré qu’elle ne tournerait pas de suite sans la présence de Sam Raimi ou de son partenaire Tobey Maguire. Ce dernier a confirmé faire de même de son côté.
Les deux studios semblent donc condamner à trouver un terrain d’entente avec leurs stars respectives.

L.A. (17 avril 2007 - Avec Entertainment Weekly)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter