Daniel Day-Lewis doublement honoré à Berlin…

Le comédien irlandais Daniel Day-lewis (Au Nom Du Père ; Gangs Of New York) a reçu hier soir au festival international du film de Berlin une "caméra de la Berlinale". Ce prix spécial est une récompense attribuée à des personnalités du cinéma ou des institutions envers lesquelles le festival international du film berlinois se sent très attaché.
L'acteur, âgé de 47 ans et déjà trois fois oscarisé, s'est vu remettre cette récompense alors qu'il présente au festival son nouveau film, The Ballad Of Jack And Rose de Rebecca Miller. Autre film présenté hier en compétition, Etre Sans Destin, le récit esthétique du calvaire à Auschwitz et Buchenwald du prix Nobel de littérature hongrois Imre Kertesz, alors adolescent. Le film a reçu un accueil partagé des festivaliers, certain le trouvant en deçà du livre largement autobiographique de Kertesz. D'autres ont souligné en revanche l'émotion qu'il dégageait.
Imre Kertesz a expliqué sa démarche lors de la conférence de presse qui suivait la projection : "Je ne voulais pas enseigner l'Holocauste. Je voulais simplement raconter l'histoire d'un être humain". "Je ne voulais pas d'un film avec des scènes de masse et des effets racoleurs. Je suis passé par les camps, je n'admettrais pas le sensationnalisme". "Je voulais un film simple et discret".

Les courts-métrages sont également à l'honneur à la Berlinade, avec la remise hier de l'Ours d'or du court métrage à un film britannique : MILK de l'Ecossais Peter Mackie Burns. L'Ours d'argent a été attribué ex aequo à THE INTERVENTION de l'Américain Jay Duplass, et à JAM SESSION de la Polonaise Izabela Plucinska.

=> Retrouvez toutes les infos sur le 55ème Festival International Du Film De Berlin 2005

A.C. (16 février 2005 - AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter