Danny Boyle au secours de Guillaume Canet à Toronto

lundi 13 septembre 2010 - 02:30 | Showbizz
Le metteur en scène britannique Danny Boyle a volé au secours de son confrère français Guillaume Canet en lui cédant une salle de projection pour qu'il puisse présenter son film dans de bonnes conditions au 35ème Festival International Du Film De Toronto 2010.



En arrivant samedi dans cette ville pour la première mondiale de son nouveau film, Les Petits Mouchoirs, Canet a découvert que l'appareil de projection dans la salle qui lui était réservée ne pouvait montrer le sous-titrage anglais.

" Pour un festival international, c'était un problème ", a observé l'acteur-réalisateur.

C'est là que Boyle (Trainspotting, Slumdog Millionaire) est intervenu en proposant de déplacer la projection de son film 127 Heures vers une salle plus petite.

Canet et ses spectateurs ont marché dans les rues de Toronto jusqu'au cinéma retenu pour Boyle, tandis que ceux venus pour voir 127 Heures ont été priés d'attendre pendant une heure et demie l'installation d'un projecteur dans une autre salle, plus petite.

" J'étais déprimé et juste avant que je me suicide on m'a proposé d'aller dans un autre cinéma ", a dit Guillaume Canet, en remerciant publiquement Danny Boyle dimanche.
" Il ne faut pas trop s'énerver pour des choses comme cela ", a commenté le Britannique. Malgré tout, " ce festival est merveilleux ".

Canet (Ne Le Dis À Personne) a réuni plusieurs acteurs de premier plan, dont sa compagne Marion Cotillard (La Môme) et François Cluzet, pour son film qui raconte des histoires d'amitié et d'hormones en folie pendant les vacances à la mer d'une bande de copains.

Quant à Danny Boyle, il a apporté à Toronto un film retraçant l'histoire vraie d'un randonneur américain, Aron Ralston, qui avait été pris au piège par un rocher ayant écrasé sa main droite dans un canyon désertique de l'Utah.
Pendant six jours, Ralston a tenté de se libérer en utilisant sa main gauche et un système de poulies d'escalade, alors que son esprit dérivait vers des souvenirs et des rêves d'évasion, et qu'il enregistrait son aventure sur une caméra vidéo qu'il avait sur lui.
C'est James Franco (Harvey Milk) qui incarne Ralston, aux côtés d'Amber Tamblyn, Kate Mara et Clémence Poésy.

=> Toutes les infos sur Danny Boyle
=> Toutes les infos sur 35ème Festival International du film de Toronto 2010

(13 Septembre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter