Danny Glover, Défenseur De La Liberté civile

L’acteur noir américain Danny Glover s’est rendu à Nairobi pour le Forum social mondial. Il a alors défendu les libertés individuelles que la lutte contre le terrorisme, en particulier aux Etats-Unis, dégrade. En participant à une table ronde aux côtés de sa compatriote Jody Williams, Prix Nobel de la Paix en 1997 pour sa campagne contre les mines anti-personnel, et l'Iranienne Shirin Ebadi, lauréate en 2003, l’acteur à déclaré : « « Ce qu'on appelle la guerre contre la terreur est utilisée à la fois par les gouvernements démocratiques et répressifs pour justifier les entraves aux activités de la société civile, ce qui menace leur existence », a déploré M. Glover.

« Alors que des droits comme la liberté d'expression et de réunion devraient être respectés dans n'importe quelle circonstance, même quand on combat la terreur, on assiste en ce moment à une érosion de ces droits, difficilement acquis », a-t-il dénoncé.

Danny Glover que l’on retrouvera prochainement dans la comédie musicale de Bill Condon, Dreamgirls, est connu pour son opposition à la politique américaine actuelle. Il s’est levé contre l’intervention en Irak mais a aussi multiplié les prises de position pour la défense des noirs aux Etats-Unis, l’interdiction des mines anti-personnel et une aide internationale pour régler la situation du Darfour.

L’homme qui incarna le détective Roger Murtaugh dans L'Arme Fatale se rebelle à nouveau contre « cette érosion des droits [qui] est même antérieure aux attentats du 11 septembre » 2001 aux Etats-Unis.

M. B. (24 janvier 2007 –Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter