Décès de Claude Berri

lundi 12 janvier 2009 - 15:39 | Showbizz
Grande figure du cinéma français depuis plusieurs décennies, le réalisateur-producteur Claude Berri s'est éteint ce lundi 12 janvier 2009 des suites d'un accident vasculaire cérébral à l'âge de 74 ans à l'hôpital de la Salpétrière, à Paris, où il avait été admis dans la nuit de samedi à dimanche.

De ses premiers films bouleversants à ses grands succès de producteur, retour sur la carrière extraordinaire d'un grand nom qui part... alors que d'autres restent. Tchao Claude Berri...


Claude Berri, de son vrai nom Claude Langmann est né le 1er juillet 1934, à Paris. Issu d’une famille de fourreurs, il choisit de s’intéresser au théâtre. Il apprend l’art dramatique au cours Simon.

En 1953, il fait sa première apparition dans Rue De L'Estrapade de Becker. C’est en ce début de carrière qu’il choisit son pseudo : Berri. Après avoir peaufiné son apprentissage de la réalisation auprès de Maurice Pialat, il passe à l’acte. En 1962, il tourne un court-métrage, Le Poulet, qui décroche Oscar et Lion d’or. En 1967, il tourne son premier long-métrage, Le Vieil Homme Et L’enfant, qui met en scène le bouleversant Michel Simon. Il illustre également les difficultés de la vie conjugale, en 1980, dans Je Vous Aime, lorsqu’il est lui-même en plein divorce. Claude Berri se lance dans la production, en montant sa société Renn.

Dès la fin des années 60, il finance de nombreux films, allant de la comédie populaire de Claude Zidi au film d’auteur. S’il n’est pas mégalo dans ses propres réalisations, plutôt intimistes, il n’hésite pas à financer des projets de grande envergure, comme L'Ours de Jean-Jacques Anneau.

Dans les années 80 puis 90, il réalise plusieurs films qui marqueront leur époque et rencontreront de gros succès. Il signe Tchao Pantin, en 1983, interprété par Coluche qui trouve là son rôle le plus émouvant. Puis, il se lance dans la fresque historique. Il adapte le diptyque de Marcel Pagnol, Jean De Florette et Manon Des Sources avec les plus grands comédiens français : Yves Montand, Gérard Depardieu, Daniel Auteuil et Emmanuelle Béar. Puis, avec Uranus, Germinal et Lucie Aubrac, il raconte des épisodes douloureux du passé de la France. Sa place devient centrale dans le paysage cinématographique.

Il produit des block busters, comme Astérix Et Obélix Contre César, au succès très moyen, puis Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre qui fait un carton au box-office. Il investit dans des premiers films prometteurs comme Didier d’Alain Chabat, ou Les Sentiments, de Noémie Lvovsky, et remporte des succès inattendus avec certains films comme Bienvenue Chez Les Ch'Tis ou La Graine Et Le Mulet. Son fils, Thomas Langmann, suit les traces de son père avec brio. Très affecté par la mort de son autre fils, Julien, il poursuit son exploration sombre de la vie de couple dans Une Femme De Ménage, en 2002, puis avec L'Un Reste, L'Autre Part en 2005.

En 2003, il a été élu président de la Cinémathèque Française, en hommage à sa passion pour l’art contemporain. Son dernier film, Ensemble, C'Est Tout, réunissait en 2007 Audrey Tautou et Guillaume Canet dans un véritable concentré de bonheur adapté du livre du même titre d'Anna Gavalda.

=> Toutes les infos sur Claude Berri
=> Voir notre dossier spécial en hommage à Claude Berri

Amélie Chauvet (12 Janvier 2009 - AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter