Décès de l’acteur Christopher Reeve, qui avait incarné Superman au cinéma…

Le comédien américain Christopher Reeve, mondialement connu pour avoir incarné Superman au cinéma, est décédé dimanche 10 octobre 2004 à l'âge de 52 ans à la suite d'un arrêt cardiaque. Tétraplégique depuis une chute de cheval en 1995 au cours de laquelle il s'était brisé deux vertèbres cervicales et sectionné la moelle épinière, Reeves était marié et père de trois enfants. Il est mort à l'hôpital de Northern Westchester, à Mount Kisco près de New York, où il avait été transporté après être tombé dans le coma la veille à son domicile, a précisé son agent Wesley Combs. Il était notamment soigné pour une escarre, blessure courante chez les personnes paralysées, qui s'était profondément infecté et avait affecté l'ensemble de son organisme.
Dans un communiqué de presse, son agent M. Combs a précisé : "Reeve a été admis au Northern Westchester Hospital samedi et n'a jamais repris conscience. Sa famille était à ses côtés au moment de sa mort".

--------------------

Né le 25 Septembre 1952, Reeves a commencé sa carrière au cinéma en 1978, en incarnant le super-héros Superman dans le film du même nom réalisé par Richard Donner. Ce personnage marqua à jamais l’acteur puisqu’il l’incarna de nouveau dans trois autres films, Superman 2 en 1980, Superman 3 en 1983 et enfin Superman 4 en 1987. Alors que sa carrière continue brillamment au cinéma et à la télévision, elle bascule à jamais le 27 mai 1995 après une chute de cheval au cours de laquelle l’acteur se brise deux vertèbres cervicales et se sectionne la moelle épinière. Devenu tétraplégique, il utilise son nom pour se faire le porte-parole des grands paralysés. Il créé ainsi une fondation à son nom pour collecter des dons afin d'encourager la recherche sur les lésions de la moelle épinière.

Après des années de rééducation et grâce à une stimulation électrique des muscles, il avait aussi réussi à recommencer à bouger les doigts de la main gauche et les orteils. Il avait également subi, en 2003 Cleveland (Ohio, nord-est), une opération expérimentale, durant laquelle des électrodes avaient été implantées dans les muscles de son diaphragme, ce qui lui avait permis de se passer de son respirateur quelques heures par jour.

A.C. (11 octobre 2004 – Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter