Décès de l’acteur Michel Serrault

L'acteur Michel Serrault est décédé dimanche soir à l'âge de 79 ans des suites d'une longue maladie, à sa résidence de Honfleur, en Normandie, a-t-on appris de source proche de la famille.

Michel Serrault avait été hospitalisé ces dernières semaines à l'Hôpital américain de Neuilly d'où il était sorti fin juin pour se rendre dans sa résidence secondaire de Honfleur, a-t-on précisé de même source. Une longue carrière cinématographique, avec quelque 135 films, couronnée par trois César, en ont fait l'un des acteurs français les plus populaires, excellant tant dans le registre dramatique que comique.

Refusé au Conservatoire au terme de deux années d'études au centre du spectacle de la rue Blanche, Michel Serrault débute au cinéma en 1954 dans Ah ! Les Belles Bacchantes de Jean Loubignac.
Dans les années 60, alors qu'il tourne plusieurs comédie de série B, dont Les Combinards et Le Fou Du Labo 4, il préfère se consacrer au théâtre et joue dans des pièces telles que Monsieur Dodd d'Arthur Watkin, Gugusse de Marcel Achard et Le Vison voyageur de Jean-loup Dabadie.

En 1972, Pierre Tchernia lui offre un rôle dans Le Viager, qui lui permettra de casser son image.
Le 1er février 1973 marque la création de la pièce La cage aux Folles. Le rôle d'Albin, qu'il jouera pendant cinq ans, fait de Michel Serrault une vedette. Parallèlement, il poursuit sa carrière cinématographique, tout en s'éloignant des personnages comiques de ses débuts. Ainsi, en 1975, il joue un étrangleur de femme dans L'Ibis Rouge de Jean-pierre Mocky, puis un banquier véreux dans L'Argent Des Autres (1978).

En 1979, il gagne le César de l'interprétation masculine pour son interprétation d'Albin dans La Cage Aux Folles, adapté à l'écran par Edouard Molinaro. Il va ensuite jouer dans des drames comme Mortelle Randonnée ou On Ne Meurt Que Deux Fois. En 1981, son rôle de notable accusé d'avoir violé et tué une petite fille dans Garde À Vue lui vaut un deuxième César de l'interprétation masculine. Il en obtient un troisième en 1995, pour son interprétation dans Nelly Et Mr Arnaud de Claude Sautet, où il a pour partenaire Emmanuelle Béart. 1995 est également l'année de son retour à la comédie, avec Le Bonheur Est Dans Le Pré d'Etienne Chatiliez.
Pour Assassin(s) de Mathieu Kassovitz (1997), il se remet dans la peau d'un tueur, puis change de registre avec Papillon où il interprète un vieil homme bougon, attendri par une fillette de sept ans.

En 2005, il retrouve Jean-pierre Mocky dans Grabuge où il joue un commissaire vieillissant aux côtés de Charles Berling.
En 2006, il reprend son rôle de papy solitaire et grincheux pour Les Enfants Du Pays, l'histoire d'un vieil homme pendant la seconde guerre mondiale qui voit son quotidien dérangé lorsque débarque une troupe de tirailleurs sénégalais. En 2007, il joue dans l'adaptation du thriller de Fred Vargas Pars Vite Et Reviens Tard aux côtés de José Garcia et de Marie Gillain.


A noter que ce grand monsieur compte au total plus d'une centaine d'apparitions au cinéma !

=> Voir les bandes-annonces de ses films

=> Voir sa fiche complète avec sa filmographie

=> Hommages à Michel Serrault dans la presse et à la télévision

A.C (30 juillet 2007 avec l'AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter