Décès de la comédienne Blanchette Brunoy

La comédienne Blanchette Brunoy connue pour ses rôles d'ingénue dans les années 30 et 40 s'est éteinte dimanche 3 avril à l'âge de 86 ans. De son vrai nom Bilhaud, Blanchette est née à Paris le 5 octobre 1918. Filleule de l'écrivain Georges Duhamel, elle fut élève au Conservatoire de la classe d'art dramatique d'André Brunot. Très remarquée en 1937 dans Claudine A L'Ecole aux côtés de Pierre Brasseur, elle fut abonnée aux rôles de femmes simples et vertueuses. Tournant beaucoup sous la houlette d'Abel Gance, Jean Renoir, André Cayatte et Yves Robert, elle eut pour partenaire Jean Gabin, Michel Simon et Raimu. Elle incarna notamment Flore, l'amour de Jean Gabin dans La Bête Humaine en 1938 après avoir été la victime de Jules Berry dans Le Voleur De Femmes d'Abel Gance. Elle fit également une prestation remarquable dans le rôle de Denise Baudu, la nièce de Michel Simon dans Au Bonheur Des Dames d'André Cayatte en 1943. Partenaire de Marcel Cerdan dans L'Homme Aux Mains D'Argile, film retraçant la vie du boxeur, elle donna la réplique à Tino Rossi dans Tourments, le dernier film du chanteur. Continuant parallèlement une brillante carrière au théâtre, elle collabora en 1937 à la création des « Chevaliers de la Table Ronde » de Jean Cocteau.
A partir des années 70, Blanchette Brunoy se fit plus rare au cinéma. Elle se lança alors dans une carrière télévisuelle et campa Madeleine, personnage récurrent de « Julie Lescaut ». Après 30 ans d'absence elle revint au cinéma en 1993 aux cotés de Daniel Gélin dans Roulez Jeunesse. En 1997, elle tourna son dernier film, Comme Elle Respire de Pierre Salvadori avec Marie Trintignant.

V.P. (08 avril 2005 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter