Décès du comédien Jacques Dufilho

Grand acteur de théâtre et de cinéma récompensé par plusieurs César et Molière, le comédien Jacques Dufilho, « acteur-paysan » comme il se qualifiait lui-même, s'est éteint dimanche 28 août à l'âge de 91 ans…

Né le 19 février 1914 à Bègles en Gironde, Jacques Dufilho eut la vocation de l'agriculture avant même celle des planches - une vocation qui l'accompagna toute sa vie, partagée entre ses terres du Gers, la scène, le cabaret le petit et le grand écran.

En 1938, il s'installe à Paris pour suivre les cours de Charles Dullin, et joue au théâtre aux côtés de Jean-louis Barrault, André Barsacq, Maurice Jacquemont, Georges Vitaly, Georges Wilson

Comédien au regard perçant sous des sourcils broussailleux et à la voix reconnaissable entre toutes, Jacques Dufilho a joué dans des dizaines de pièces, notamment Anouilh (Colombe), Audiberti (Le Oullou, Le Mal Court et L'Effet Glapion), Marcel Aymé (Les Maxibules), Pinter (Le Gardien) Dürrenmatt (Le Mariage De Monsieur Mississipi et La Visite De La Vieille Dame) où il a connu de véritables triomphes. Son interprétation de L'Avare en 1962 est d'ailleurs restée dans les annales. En 1994, il avait fêté ses 80 ans sur scène en jouant Show Bis de Neil Simon.

Grand acteur de théâtre, Jacques Dufilho a également joué dans de nombreux téléfilms, et dans plus d'une centaine de long-métrages, depuis Premier De Cordée en 1943 jusqu'à Là-haut, Un Roi Au-dessus Des Nuages de Pierre Schoendoerffer en 2003. Souvent promu aux rôles secondaires mais toujours remarqué, Jacques Dufilho a notamment travaillé avec Louis Malle (Zazie Dans Le Métro), Henri-georges Clouzot (Les Espions), Yves Robert (La Guerre Des Boutons), Jean-jacques Annaud (La Victoire En Chantant), Werner Herzog (Nosferatu, Fantôme De La Nuit), Pierre Schoendoerffer (Le Crabe Tambour), Claude Chabrol (Le Cheval D'Orgueil)…

Tout au long de sa longue carrière, Jacques Dufilho a décroché de nombreuses récompenses : le Trophée Dussane, un Molière (1988) et deux Césars du meilleur rôle masculin pour Le Crabe Tambour de Pierre Schoendoerffer et Un Mauvais Fils de Claude Sautet. Il était également officier de l'Ordre du Mérite, et avait publié en 2003 une autobiographie intitulée "Les sirènes du bateau-loup" (Fayard).

Le comédien, dont l'agent n'a pas été en mesure de préciser dans l'immédiat le lieu ou les causes du décès, est mort hier à l'âge de 91 ans.

A.M. (29 août 2005)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter