Décès du réalisateur américain Billy Wilder

L’un des derniers grands réalisateurs de l'âge d'or du cinéma hollywoodien, formé à l'école européenne, Billy Wilder est décédé d'une pneumonie à l’âge de 95 ans, dans la nuit de mercredi à jeudi à son domicile de Beverly Hills. On lui doit bon nombre de chef d’œuvres inoubliables comme Sunset Boulevard ou Certains L'Aiment Chaud.

Biographie :
Samuel Wilder est né le 22 juin 1906 dans une famille juive en Autriche. Sa mère, admiratrice de l'Amérique de Buffalo Bill, l’a très vite surnommé Billy. Après avoir commencé une carrière de journaliste, il écrit des scénarios et obtient, en 1929, son premier contrat avec le réalisateur allemand Robert Siodmak.
Alors qu’Hitler arrive au pouvoir en 1933, le jeune réalisateur s’installe en France où il réalise son premier long-métrage, Mauvaise Graine, avec en tête d’affiche Danielle Darrieux. Un an après, il émigre aux Etats-Unis et obtient la nationalité américaine en 1939.
Ne parlant pas un mot d’anglais, il fait la connaissance décisive d’un autre émigré allemand, Ernst Lubitsh - qu'il considèrera toute sa vie comme son "seul Dieu". C’est à ses côtés qu’il débute à Hollywood, participant notamment au scénario de Ninotchka, avant de signer, en 1944, son premier chef d’œuvre, le polar Assurance Sur La Mort, écrit avec Raymond Chandler.
Billy Wilder s’illustre alors dans tous les genres cinématographiques, de la comédie satirique avec La Scandaleuse De Berlin (1948) au drame d'une star déchue avec Sunset Boulevard (1950)…
On lui doit également des scènes mythiques comme dans Sept Ans De Réflexion (1955), où la robe blanche de Marilyn Monroe s'envole au-dessus d'une grille de métro.
"Avec Marilyn, toujours en retard, il fallait avoir la patience d'un moine zen". Mais parce qu'elle était "intelligente, fragile et magique sur la pellicule", Wilder retourne avec elle dans Certains L'Aiment Chaud en 1958, aux côtés de Jack Lemmon et Tony Curtis.

Avec à son actif pas moins de 26 films mis en scène, récompensés par six Oscar, Billy Wilder était considéré comme le maître de la comédie américaine. Le succès de ses films auprès d’un large public lui a permis de rester l’un des rares réalisateurs vraiment indépendants d'Hollywood.

Filmographie :
Mauvaise Graine (1934, avec Danielle Darrieux) coréalisé avec le réalisateur d'origine hongroise Alexandre Esway
Uniformes Et Jupons Courts (1942, The Major And The Minor avec Ginger Rogers)
Les Cinq Secrets Du Désert (1943, Five Graves To Cairo avec Eric von Stroheim)
Assurance Sur La Mort (1944, Double Indemnity avec Fred MacMurray et Barbara Stanwyck).
Le Poison (1945, The Lost Week End avec Ray Milland)
La Valse De L'Empereur (1948, The Emperor Waltz avec Bing Crosby)
La Scandaleuse De Berlin (1948, A Foreign Affair avec Marlene Dietrich)
Boulevard Du Crépuscule (1950, Sunset Boulevard avec Gloria Swanson et William Holden)
Le Gouffre Aux Chimères (1951, The Big Carnival avec Kirk Douglas)
Stalag 17 (1953, avec William Holden)
Sabrina (1954, avec Audrey Hepburn et Humphrey Bogart)
7 Ans De Reflexion (1955, The Seven Year Itch avec Marilyn Monroe).
L'Odyssée De Charles Lindbergh (1957, The Spirit Of St. Louis avec James Stewart
Ariane (1957, Love In The Afternoon avec Audrey Hepburn, Gary Cooper, Maurice Chevalier)
Témoin À Charge (1957, Witness For The Prosecution avec Marlene Dietrich, Charles Laughton)
Certains L'Aiment Chaud (1959, Some Like It Hot avec Marilyn Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon)
La Garçonnière (1960, The Apartment avec Jack Lemmon, Shirley MacLaine)
Un, Deux, Trois (1961, One, Two, Three avec James Cagney)
Irma La Douce (1963, avec Jack Lemmon, Shirley MacLaine)
Embrasse-moi Idiot (1964, Kiss Me Stupid avec Dean Martin, Kim Novak)
La Grande Combine (1966, The Fortune Cookie avec Jack Lemmon, Walter Matthau)
La Vie Privée De Sherlock Holmes (1970, The Private Life Of Sherlock Holmes avec Robert Stephens)
Avanti ! (1972, avec Jack Lemmon, Juliet Mills)
Spéciale Première (1974, The Front Page avec Jack Lemmon, Walter Matthau)
Fedora (1979, avec William Holden, Marthe Keller)
Buddy Buddy (1981, avec Jack Lemmon, Walter Matthau)

A.C. (29 mars 2002)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter