Décès du réalisateur Jean Delannoy

L’illustre réalisateur et scénariste français Jean Delannoy, récompensé par le Grand Prix du festival de Cannes en 1946 avec La Symphonie Pastorale dans lequel il dirige Michèle Morgan, est décédé à l’âge de 100 ans. Il s’est éteint mercredi 18 juin au soir dans sa propriété à Guainville, dans l’Eure et Loire.

Aux côtés de Jean Cocteau, il réalise L'Eternel Retour en 1943, une adaptation moderne de Tristan et Yseult, très fortement appréciée sous l’Occupation. Féru de littérature, celui qui avait été le président de l’Académie Nationale du Cinéma en 1982, a su porter sur grand écran de grands classiques de la littérature française. A travers notamment ses œuvres les plus distinguées, Les Jeux Sont Faits, avec la remarquable Micheline Presle en 1947, d’après l’œuvre de Sartre, ou encore Notre Dame De Paris, tiré du classique de Victor Hugo dans lequel Gina Lolobrigida et Anthony Quinn se donnent la réplique en 1956, Jean Delannoy signe des œuvres de référence au sein du cinéma français.

Jugé trop académique et d’un classicisme froid par ses détracteurs de la Nouvelle Vague, Jean Delannoy a réalisé près d'une cinquantaine de films qui lui ont valu les considérations du cinéma français et une notoriété importante.

En 1986, il reçut le César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

W.D. (le 19 juin 2008 – avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter