Dernier adieu d'Hollywood à Tony Curtis, à Las Vegas

mardi 5 octobre 2010 - 02:15 | Showbizz
Jamie Lee Curtis et Arnold Schwarzenegger, ainsi que quelque 400 parents, amis et membres de l'industrie du film hollywoodienne, se sont réunis lundi à Las Vegas pour les funérailles de Tony Curtis, décédé mercredi à l'âge de 85 ans.

Mort de l'acteur Tony  Curtis


" Il était une vraie star de cinéma, dans tous les sens du terme, et il a aimé chaque minute de sa vie ", a déclaré sa veuve Jill, âgée de 39 ans, sa sixième épouse, avec qui il fut marié pendant 12 ans.

Jamie Lee Curtis, née de l'union entre Tony Curtis et Janet Leigh, a déclaré pour sa part, entre deux sanglots : " quelle que soit la question, la réponse est 'amour'. Souvenez-vous de cette phrase, en mémoire de mon père ".

Le gouverneur de Californie et ancien "Terminator" Arnold Schwarzenegger avait également fait le déplacement au cimetière de Palm Mortuary, à Las Vegas (Nevada, ouest des Etats-Unis) pour rendre hommage à l'acteur de Certains L'Aiment Chaud.

L'acteur américain est décédé mercredi soir d'une crise cardiaque dans sa maison de Henderson, dans la banlieue de Las Vegas.

Né dans le Bronx d'un père tailleur immigré hongrois, Tony Curtis, de son vrai nom Bernard Schwartz, avait été nommé à l'Oscar pour son rôle dans La Chaîne, au côté de Sidney Poitier. Mais il ne remporta jamais la précieuse statuette.

Il fut immortalisé par son rôle dans le classique de Billy Wilder Certains L'Aiment Chaud (1959), aux côtés de Marilyn et Jack Lemmon.

Il connut également le succès à la télévision avec la série Amicalement Vôtre.

=> Toutes les infos sur Tony Curtis

(5 Octobre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter