Derniers préparatifs et premières stars avant la grand-messe

A la veille de l'ouverture du 56e Festival de Cannes, la Croisette était en ébullition pour préparer cette édition et accueillir les célébrités en dépit d'une journée nationale de grêve quelque peu paralysante.

Il faut dire que les organisateurs avaient anticipé ce mouvement. La direction du festival avait ainsi donné un certain nombre de consignes aux nombreuses délégations (7 000 professionnels provenant de 70 pays).
La majorité ayant décidé d'éviter ce mardi noir pour leur arrivée sur la Croisette, gares, aéroports et hôtels étaient donc bien loin de la saturation. Un hôtelier cannois était obligé de constater : " C'est très inhabituel. (…) Pour la première fois depuis une éternité, je dispose encore d'une chambre libre pour ce premier week-end".
Certaines stars ont préféré anticiper leur séjour comme c'est le cas de Monica Belluci, pleine de "trac" concernant son rôle de maîtresse de cérémonie, de plusieurs jurés tels que Meg Ryan, Aishwarya Rai et Steven Soderbergh. D'autres comme Patrice Chéreau, ont, quant à eux, décidé de remettre leur arrivée à jeudi, le président du jury ayant d'autant plus l'excuse d'avoir été retenu lundi soir aux Molières où il a été recompensé pour la mise en scène de la pièce Phèdre.

Du côté des coulisses, c'est le branle-bas de combat. Techniciens, services de sécurité, administratifs (en tout 1 200 personnes) s'occupaient des ultimes réglages avant le Jour-J. Dans l'après-midi, le fameux tapis rouge connaissait ses derniers ajustements.

V.B. avec AFP (14 mai 2003)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter