Des Dollars néo-zélandais à l’effigie de Bilbo le Hobbit !

La Nouvelle-Zélande a annoncé mercredi l'émission de dollars Bilbo le Hobbit, la saga fantastique créée par J.R. Tolkien, à l'occasion de la présentation mondiale à Wellington du premier volet de la trilogie signée par le réalisateur du Seigneur des Anneaux.


Réalisé par le Néo-Zélandais Peter Jackson et tournée sur l'archipel, Le Hobbit : Un Voyage Inattendu, doit sortir en décembre (le 12 en France) mais la première mondiale aura lieu le 28 novembre à Wellington.

Le deuxième épisode, doit sortir en décembre 2013 et le troisième épisode un an plus tard, toujours durant la période cruciale de Noël pour le box-office.


Des pièces de 1 à 10 dollars néo-zélandais (60 centimes à 6 euros) et une série de timbres seront imprimés à l'effigie des principaux personnages de la saga, Bilbo Bessac, Bilbon Sacque - interprété par Martin Freeman - ou Gandalf.


La pièce la plus chère, composée d'une once (28,3 grammes) d'or pur, est proposée à 3.695 dollars.

Le Britannique Tolkien avait publié Bilbo le Hobbit en 1937 avant de développer, presque vingt ans plus tard, les aventures de la Terre du milieu dans sa trilogie Le Seigneur des Anneaux (1954).

Peter Jackson a déjà réalisé les trois films de la trilogie du Seigneur des Anneaux. Sortis entre 2001 et 2003, déjà au rythme d'un épisode par an, ils ont connu un énorme succès commercial.


=> Toutes les infos sur Le Hobbit : un voyage inattendu

(10 Octobre 2012 - AFP)

© 2012 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Gratuit. Recevez l'essentiel de l'actualité Cinéma chaque semaine



Sélection d'articles sur le même thème :

Vos commentaires

 

    A la une