Des larmes d'Harrison Ford au prochain Indiana Jones

lundi 14 septembre 2009 - 17:28 | Showbizz
Sur le sol français quelques heures, l’acteur américain s’est effondré lors du vibrant hommage que lui a réservé Deauville, ce week-end. En invité d’honneur du 35ème Festival Normand, Indiana Jones avait fait le déplacement pour une cérémonie un peu particulière samedi dernier. L’occasion pour lui de revenir sur ses projets, et de relancer l’arlésienne la plus célèbre du cinéma : la suite d’Indiana Jones.


Après avoir lui-même piloté l’avion, l’aventurier est parvenu à débarquer sur la côte, comme l’ultime sauveur d’un festival dépourvu de stars américaines. Car si du côté des Français, les festivaliers ont pu rencontrer des jurés disponibles et renommés ; les Américains étaient trop peu pour un festival qui leur est consacré. Harrison Ford a donc fait le déplacement et répondu aux questions des journalistes, lors d’une conférence de presse placée sous le signe du café. Victime d’un décalage horaire important, le pilote a lutté pour présenter les deux films qu’il a tournés récemment mais défendu une cause qui lui est chère : l’Environnement en général et la déforestation en particulier.

Il a donc présenté la comédie Morning Glory de Roger Mitchell (Coup De Foudre À Notting Hill), dans laquelle on pourra le voir aux côtés de Rachel Mcadams et Diane Keaton. Rien de très original sinon le casting, le synopsis évoque une productrice prête à tout pour relancer une émission de télé moribonde, au point d’engager deux stars qui se détestent pour la présenter…

On en attend davantage du héros de Star Wars dans le second film, un drame signé par le Britannique Tom Vaughan : Crowley Project. L’histoire, tragique, est celle d’un couple dont les deux enfants sont atteints d’une maladie génétique rare, a priori incurable. Les parents partent alors à la recherche d’un scientifique, capable de faire les recherches nécessaires. Harrison Ford sera, bien évidemment, ce scientifique exceptionnel. Il s’agit d’un script tiré d’un fait divers du Wall Street Journal, racontant le destin incroyable de John Crowley. Père de deux enfants malades, l’homme se résolut à monter un laboratoire pharmaceutique pour trouver quel mal ronge ses progénitures, puis chercher son remède.


Enfin, l’acteur s’est souvenu de son premier débarquement à Deauville, en 1977 pour présenter Star Wars Episode 4 - Un Nouvel Espoir dans ce festival américain à peine créé. Ému par le montage de ses apparitions sur place (notamment pour Indiana Jones Et Les Aventuriers De L'Arche Perdue en 1981) et de ses plus beaux rôles, l’acteur le mieux payé d’Hollywood n’a pas réussi à retenir ses larmes. Sur la scène, il a marqué un temps d’arrêt avant de sangloter puis de sécher ses larmes…

Indi qui s’écroule, c’est tout un symbole. Pourtant, Harrison Ford n’a pas manqué de rappeler qu’il aimerait porter le chapeau une nouvelle fois. Le presque retraité a dit - à peu de choses près - la même chose que son ami Steven Spielberg : « Si il y a un bon scénario, j’aimerai beaucoup tourner encore un Indiana Jones ». La balle est donc du côté de George Lucas, qui annonçait récemment être en pleine réflexion sur un nouvel opus. Le financier qu’il est n’a pu rester de marbre, face au gigantesque succès mondial et économique du dernier volet : Indiana Jones Et Le Royaume Du Crâne De Cristal.

L’acteur a aussi profité de l’événement pour avouer qu’il ne voulait pas mettre un terme à sa carrière, mais recevait moins de scénario qu’à 35 ans… Avis aux amateurs donc, l’acteur n’a pour le moment aucun projet.

Crédits Photos : Guy Isaac pour www.festival-deauville.com

=> Toutes les infos sur Harrison Ford

Pierre-Olivier Bonne (14 septembre 2009)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter