Douanes: la CFDT profite du film Rien à déclarer pour afficher un malaise

samedi 29 janvier 2011 - 15:22 | Showbizz
Avant la sortie de Rien À Déclarer la semaine prochaine, la comédie de Dany Boon, la CFDT a tenu à rappeler que "les douaniers n'ont plus le coeur à rire", affichant le malaise actuel au sein de la profession, dans un communiqué publié samedi.
La fédération CFDT des douanes ne reproche rien au film, qui "traite avec humour du contexte historique de l'ouverture des frontières" dans l'Union européenne avec l'instauration du Marché unique le 1er janvier 1993.


"Nul doute que les amateurs de films comiques y trouveront leur compte. Pour autant les douaniers n'ont pas le coeur à rire actuellement", affirme la CFDT, qui se revendique comme la deuxième organisation syndicale dans le secteur.

La fédération invoque notamment "les suppressions d'effectifs", les "fermetures de service" et une "dégradation des conditions de travail" qui "entraînent le recul du service public sans négliger l'impact de ces décisions sur des fonctionnaires pour leur vie personnelle".

"Si la grande réorganisation douanière de 1993 , qui sert de toile de fond au film précité, avait une logique reconnue, actuellement seuls l'aspect comptable et le dogme gouvernemental du non-remplacement d'un retraité sur deux guident les réorganisations", poursuit la CFDT.

Rien À Déclarer, dont la sortie nationale est attendue mercredi, narre les aventures de deux douaniers belge et français, dont l'existence se retrouve bouleversée avec la prochaine disparition de leur poste frontalier.

=> Toutes les infos sur Rien À Déclarer

© 2011 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter