Dreamworks en 3D

Le studio de création cinématographique Dreamworks (Shrek 2, Madagascar, Nos Voisins, Les Hommes) veut aller toujours plus loin dans la création graphique et audiovisuelle avec un projet ambitieux : réaliser à terme tous ses films en 3D.

Un pari risqué

Avec la baisse de fréquentation du cinéma - dont les causes sont multiples - , Dreamworks mise tout sur l’avancée technologique pour susciter l’intérêt et attirer du monde dans les salles obscures.
Le public ciblé est parfait pour leur ascension ; l’attrait de la nouveauté et le côté « gadget » des lunettes (au prix « très abordable » selon Jeffrey Katzenberg cofondateur et dirigeant du studio) devrait raviver l’excitation des plus petits. Nul doute que le budget marketing sera conséquent à l’événement, Dreamworks n’a pas intérêt à louper le coche.

La 3D, une histoire « chère » à Dreamworks

Katzenberg affirme : « le cinéma 3D est la plus grande avancée technologique depuis l’arrivée de la couleur il y a soixante ans. ».
Il a de quoi prendre un air assuré, la moindre faiblesse ne lui sera pas accordée.
En effet, distribuer ces films en 3D aura un coût, et pas des moindre. Se doter de la technologie indispensable à la diffusion coûte 16 000 à 17 000 dollars pour une salle déjà équipée en numérique, et la réalisation d’un film 3D coûte environ 5 à 6 millions de dollars de plus pour un film d’action, et jusqu’à 15 millions de plus pour un film d’animation.

Le PDG montre donc toute la confiance du monde, et se laisse même aller à la confidence : « Le résultat est tel que les spectateurs sont prêts à payer 5 dollars de plus par ticket pour voir ces films ». La couleur est annoncée…

Le cinéma 3D, futur loisir de luxe ? Attention Dreamworks à ne pas glisser sur les portefeuilles trop minces de la majorité des terriens.

H.B. (23 mai 2007 - avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter