Encore un combat pour FAHRENHEIT 9/11 !

C’est le parcours du combattant pour arriver à la bonne mise en circulation du documentaire de Michael Moore. Après le refus du PDG de Disney de distribuer Fahrenheit 9/11, sa sortie en salles aux Etats-Unis semblait désespérée. Les frères Weinstein avaient finalement racheté tous les droits via une société créée pour l’occasion, The Fellow Adventure Group, s’acharnant à trouver un distributeur susceptible d’assumer l’engagement pour ce pamphlet contre le conflit irakien, qui montre aussi les liens entre la famille Bush et celle d’Oussama Ben Laden.
1 semaine après la palme d’or à Cannes et grâce à l’association, du groupe IFC et les studios indépendants canadiens Lions Gate Flms, le film sort en salle aux Etats-Unis le 25 juin.

Mais comme pour lui mettre des batons dans les roues, dimanche 13 juin, la Motion Picture Association of America (MPAA), le grand syndicat des industriels du cinéma a infligé la notation R (restreint). La suite est simple : les moins de 17 ans non accompagnés d’un parent ou d’un tuteur ne pourront pas voir le film à cause « des images violentes et dérangeantes », selon eux et que sa diffusion devrait être restreinte pour son langage. Tom Ortenberg, le président de Lions Gate Film s’insurge contre cette décision « injustifiée »et appelle à une solution urgente pour que « les jeunes adultes représentant l’avenir de notre nation, puisse voir un des films les plus importants et les plus stimulants intellectuellement de notre temps », ajoute-t-il. Aujourd’hui, la bataille continue et Johnatan Sehting, le président du groupe IFC « fera tout ce qui est en son pouvoir juridiquement pour combattre ce classement injuste. », a-t-il poursuivi.

N.F.(14 juin 2004)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter