EXCLU ! Le compositeur et la voix de Mowgli parlent du Livre de la Jungle (Blu-Ray)

mardi 20 août 2013 - 12:44 | Showbizz
Le film dont la mélodie "Il en faut peu pour être heureux" n'a pas pris une ride fête déjà ses quarante-six ans (aïe !). Il était donc temps que ce classique des studios Disney sorte en Blu-Ray pour encore plus en apprécier sa beauté.

À l'occasion de sa sortie dans les bacs, découvrez en exclusivité les interviews de deux artistes omniprésents dans la création du Livre de la jungle.

Le Légendaire auteur/compositeur Richard M. Sherman se rappelle du Livre de la jungle

Le premier est Richard M. Sherman, célèbre compositeur du film ayant également participé sur Les Aristochats, Merlin L'Enchanteur, Le Roi Lion ou encore La Guerre Des Mondes dans un tout autre genre. Il a toujours travaillé en duo avec son frère Robert B. Sherman, décédé l'année dernière.



La simple mention du Livre de la jungle fait sourire Richard Sherman. Célèbre frère Sherman, cet homme dynamique - dans sa sixième décennie en tant que compositeur – se souvient chaleureusement, après quarante ans d’association créative, de ce film mémorable et de l'homme qui a façonné ce petit bijou d'animation classique.

La magie musicale des frères Sherman

« Quand j’y repense, j’ai l’impression que c’était hier » se rappelle-t-il. « J’étais sûr que cela allait être un bon film, mais je n’ai jamais osé dire que ce film allait être un des nouveaux joyaux de la couronne des grands classiques Disney. Je suis vraiment content d’avoir eu tort à ce sujet !».

Embrassé par des générations, le grand classique de Disney Le Livre de la jungle est en effet un brillant bijou d'animation. Avec des mélodies musicales mémorables et cinq chansons écrites par l'équipe gagnante des Academy Award ® The Sherman Brothers, cette formidable aventure dans la jungle va bientôt ravir à nouveau des générations grâce à la version restaurée : le Pack + Disney Blu Ray et DVD.

Initialement, les dires de Disney sur Le Livre de la Jungle de Rudyard Kipling étaient sombres et plutôt moroses. Le film était à l’origine fidèle à l'œuvre littéraire de Kipling, mais après un an de développement, la production du film a été interrompue afin de changer de direction. Comme Sherman le décrit, « la philosophie de Walt était : « Prenons cette grande chose et faisons là à la manière Disney. Adoptons une approche enjouée de la collection classique de Kipling, des histoires de Mowgli ». Presque toutes les chansons écrites auparavant ont été mises de côté, sauf Il en faut peu pour être heureux, la mélodie lumineuse créée par Terry Gilkyson et les frères Sherman qui ont été appelés à recommencer. « Walt nous a mis sur ce film parce qu'il savait que nous avions un bon sens de l'humour et nous avons eu beaucoup de plaisir en jouant avec les mots ».

Les instructions de Disney à ces jeunes auteurs-compositeurs étaient: «Amusez-vous !» Comme le rappelle Sherman, « Il nous fit un clin d’oeil et dit : « Amusez-vous avec les choses effrayantes de sorte qu'elles ne fassent pas peur, et ayez du plaisir », c’est ce qu’ils ont fait ! « Nous avons beaucoup ri ! Je me souviens d’avoir tellement ri avec cette histoire, et plus nous avancions plus nous la rendions amusante ! »

À partir du livre original, l’histoire a pris forme, les personnages sont devenus le principal objectif. Suite à la directive de Walt disant que son récit du Livre de la jungle serait "une pièce centrée sur les personnages", les frères Sherman ont utilisé leur magie musicale pour façonner Livre de la jungle en une célébration animée. De l'inoubliable King Louie et sa bande de singes courtisant le jeune Mowgli pour connaître le secret de « la fleur rouge de l'homme » dans Etre un homme comme vous au crapuleux python Kaa et sa chanson Aie confiance, les frères Sherman ont façonné une série d'aventures musicales mémorables. Sherman rapporte : « Ce sont des personnages tellement originaux que nous ne pensions plus qu'aux scènes et à la joie de voir ces personnalités prendre vie et évoluer ».

Le premier pachyderme (ou éléphant) s’appelait au début « Hathi », mais dans un moment d’inspiration, Robert et Richard se sont dit : « Si nous l’appelons ‘Colonel Hathi’ - ce vieux général retraité - cela serait plus drôle et nous le ferions plus passer pour un peloton d'éléphant marchant au pas à travers la jungle au lieu de juste un troupeau ». S’asseyant pour parler de la chanson, Richard se rappelle : « Je me souviens de Bob me demandant : ‘De quoi te souviens-tu lorsque tu étais dans l’armée ?’ Je me souviens de ‘hup…2…3…4’ et de la marche, la marche, la marche. Bob dit alors : « C’est ça ! » À partir de ce moment, La Marche du Colonel Hathi et cet adorable personnage empoté étaient nés.

« Nous avons appris tellement en travaillant sur ce film » se rappelle Sherman. « Travailler à Disney, c’est comme retourner à l’école. On apprend sans cesse et le professeur était Walt ». Presque larmoyant dans ses réflexions, l'admiration de Sherman pour Walt Disney est claire, « Je pensais juste qu’il était la meilleure chose qu’il puisse m’arriver dans le domaine de la créativité. Walt savait que si vous réunissiez les bonnes personnes talentueuses et que vous les laissiez se débrouiller – faites comme vous le sentez – il en sortirait quelque chose de mieux. Il ne nous disait jamais quoi faire, ne donnait jamais d’instructions, il nous disait toujours : ‘ Trouve ton idée et voyons ou cela nous mène’. Il était le meilleur narrateur de dernier siècle. »

Tristement, en approchant de la fin de la production du Livre de la jungle, Walt Disney disparut de façon inopinée, annonçant un changement dévastateur pour l’équipe de création. « Nous n’aurions jamais pu imaginer que ce serait le dernier film produit par Walt » se rappelle Sherman. Avec un évènement si dramatique, l’avenir des films d’animation était en danger, pourtant comme Sherman le fait remarquer, Le Livre de la jungle gagna très rapidement une place au sommet des films d’animation Disney. Cela montra la voie pour le futur de l’animation, c’était une réussite immense. Si grand, si fructueux qu’il sauva l’animation aux studios de Disney et mis en place un style et un modèle pour la personnalité des personnages d’animation, c’est ce pour quoi Walt vivait.

Les souvenirs joyeux reviennent alors que Richard Sherman explique pourquoi après quarante ans ans, nous avons un classique à célébrer. « Le Livre de la jungle vit grâce aux personnages, qui sont si éveillés et qui ont permis à toutes les personnes travaillant sur le film de se sentir libre. Ils n’étaient pas obligés de suivre ce qui était écrit sur une feuille, ils pouvaient faire ce que leur esprit et leur talent leur disait de faire. Nous étions une extension de la créativité de Walt et dans tout ce que j’ai pu faire depuis, il a toujours été là pour me soutenir ».

Ce joyau de la couronne brillera toujours en tant qu’héritage de Walt Disney au monde de l’animation. Revivez la magie de « The Sherman Brothers » et du Livre de la jungle sur les Packs Disney Blu Ray et DVD entièrement restaurés.



Mowgli, retourne dans la jungle

Le second entretien est celui de Bruce Reitherman, qui a donné sa voix à Mowgli et inspiré le design du personnage. Il revient sur sa vie, l’art, son père, le réalisateur ‘Woolie’ Reitherman et le fait de grandir entant que Mowgli dans Le Livre de la Jungle :


Bruce Reitherman incarne la voix originale de Mowgli mais il a également servi de modèle pour le design du personnage du film d’animation Le Livre de la Jungle.

Beaucoup connaissent le célèbre petit homme dont les aventures ont été racontées pour la première fois par Rudyard Kipling. Walt Disney décida d’explorer ce conte hors-du-temps dans son 22ème film d’animation : Le Livre de la Jungle, l’histoire d’un jeune garçon élevé par les animaux de la jungle.
Si les aventures de Mowgli semblent sans nuages dans le film, la réalisation de ce grand classique Disney ne s’est pas faite sans encombres. La production s’est étendue sur une période de quatre ans, le garçon initialement casté pour incarner Mowgli avait grandi et sa voix avait commencé à muer. Après avoir rencontré de nombreux enfants, le choix s’est porté sur Bruce Reitherman, 10 ans, fils cadet de ‘Woolie’ Reitherman, le réalisateur du film. « J’étais un enfant normal et très terre-à-terre » se rappelle Reitherman « Ils n’avaient pas besoin d’un enfant qui savait jouer l’enfant. Ils cherchaient un enfant qui désirait juste être un enfant, je crois que j’étais le stéréotype pour ce rôle ».
Cette tournure des évènements a lancé le début d’une longue carrière pour Bruce Reitherm. Alors qu’il était l’inspiration derrière le Mowgli du Livre de la Jungle, le jeune Bruce a réalisé le rêve de tout enfant, parler et jouer toute la journée avec les animaux de la jungle. Aujourd’hui quarante ans après ses aventures dans la jungle, Reitherman est un réalisateur primé de documentaires animaliers et le héros d’un nouveau bonus sur la nouvelle édition Pack + Disney Blu Ray et DVD du Livre de la Jungle.

Avec presque vingt ans de création, production et réalisation de documentaires, Bruce Reitherman a voyagé sur les six continents afin de photographier des sites exotiques, survivant à des rencontres avec des scorpions, des araignées, des serpents à sonnettes, des ours et même un élan avec un mauvais caractère. Reitherman reconnaît là la ressemblance avec les aventures du personnage qu’il incarnait enfant. « Je pense également que ça a beaucoup à voir avec ma décision de faire une carrière dans le cinéma » ajoute-t-il. «Très tôt, j’ai réalisé que je voulais faire des films à propos de la nature et pour moi, il n’y a pas de meilleur moyen pour voir comment faire un film que de voir la progression d’un film d’animation. »

Trouvant la situation assez ironique, Reitherman note très vite que son rôle en tant que Mowgli n’est pas la partie la plus intéressante de l’histoire de sa vie. « Pour moi, mon association à l’héritage « Walt’s Nine Old Men », la réussite de mon père et les Walt Disney Studios sont une partie de moi bien plus excitante ! » Wolfgang Reitherman est un des premiers artistes à rejoindre le département d’animation des Walt Disney Studios.


Bruce Reitherman et Mowgli, à 10 ans, durant la production du Le Livre de la Jungle

Très tôt, j’ai réalisé que je voulais faire des films à propos de la nature


Reitherman filmant un éléphant de mer sur la côte californienne


Bien avant le début de la production de Blanche NeigeIl étudiait, littéralement, au pied du maître, Walt Disney” remarque le jeune Reitherman. Au fil des années ‘Woolie’ s’est démarqué au sein du studio et a été choisi par Walt lui-même, pour commander le département Animation tandis que Disney était de plus en plus impliqué dans la télévision et les parcs à thèmes.

 C’est ‘Woolie’ qui a maintenu à flots le studio Animation après la mort inattendue de Walt Disney en 1966 durant la production du Livre de la Jungle. « C’était une période très critique quand il a repris le flambeau » note le jeune Reitherman « Je pense qu’il ne s’attribuera jamais le mérite d’avoir été le seul à guider le navire dans les eaux sombres. Mais il a été celui qui est resté à la barre et preuve en est qu’il a fait un bon boulot». ‘Woolie’ Reitherman a dirigé le département Animation jusqu’à sa retraite en 1981 puis décéda de façon soudaine en 1985. 

Bruce Reitherman est visiblement très fier de l’héritage de son père au sein de Disney Animation et des méthodes révolutionnaires qui ont fait de l’animation une nouvelle forme d’art du 20th Century. « Ça a quelque chose à voir avec les talents qu’ont eus nos animateurs à observer la vie… intensément, profondément, sensuellement » retient Reitherman, « Je pense que tous ces gens ont un fort sens de l’observation et en ont fait un art en communicant leur observations, leur sous-entendus, leurs perspectives.»

‘Woolie’ Reitherman était également un pilote militaire décoré. Il rejoint la US Air Force durant la Seconde Guerre Mondiale, servant en Afrique, Chine, Inde et Pacific du Sud, il obtient même la « Croix du service distingué dans l'Aviation» pour son service.

Ce père dévoué de trois garçons envoya une série de lettres à son plus jeune fils Bruce qui n’était encore qu’un jeune biologiste/cameraman dans le début des années 20. Ces lettres sont maintenant rassemblées dans un dossier que Bruce Reitherman emmène avec lui quand il travaille sur un film. Dedans, on trouve une lettre très spéciale, nommée « Perles de Sagesse par Popper » surnom par lequel le jeune Reitherman avait l’habitude d’appeler son père, «Avec son grand sens de l’humour, il me donnait, dans cette lettre, quelques conseils à propos de l’art de faire un film - ‘Ça doit être ton histoire… Pense en termes de personnages et personnalités…N’oublie pas d’ajouter une touche dramatique… ‘ Les bases fondamentales du divertissement. »

Pourtant pour Bruce Reitherman, ces astuces sont bien plus que des fondements du storytelling. « Je pense que mon père avait un regard sur son art similaire à celui qu’il portait sur la vie. Je pense que quand il m’expliquait la construction d’un film il essayait en réalité de me dire des choses à propos de la vie. »

Les thèmes universels qui ont incité Walt Disney à se pencher sur l’histoire de Mowgli et ceux que son père a porté à l’écran à travers Le Livre de la Jungle, résonnent dans le fils qui était – et est toujours – le garçon qui vit avec les animaux. « C’est vraiment une histoire d’évolution. » confie Reitherman « C’est à propos d’un enfant qui décide de devenir celui qu’il veut être. » Alors qu’il continue d’appliquer les conseils de son père sur ses propres films, Reitherman indique « Je suppose que tous les bons films sont basés sur ces règles– d’une façon où tous, vous communiquent quelque chose – Ça ne vous donne pas seulement une nouvelle vision du monde, mais un chemin pour vous aider à voir les choses par vous-même. »


Le réalisateur et père, ‘Woolie’ Reitherman montre à son fils Bruce le storyboard d’une des scènes de Mowgli durant la production du Livre de la Jungle


‘Woolie’ Reitherman montre la finesse et la précision d’une scène à son plus jeune fils pendant le doublage du Livre de la Jungle


Père et fils, ensemble des années après Le Livre de la Jungle dans l’une des leurs nombreuses aventures en pleine nature !



Découvrez un extrait du Livre de la Jungle en DVD et Blu-Ray le 21 août :



=> Toutes les infos sur Le Livre de la Jungle

Marie Devier (20 août 2013)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter